CultureSociété

UZÈS La résidence d’artistes au lycée Gide, « une très belle expérience »

Pour la première fois, le lycée Gide d’Uzès a accueilli du 11 au 22 décembre une résidence d’artistes qui a abouti à une restitution in situ ce vendredi. L’occasion de tirer le bilan de cette initiative.

Lors de la restitution de la compagnie, vendredi au lycée Gide d'Uzès (DR)

Pour cette première, la Région, la Direction régionale des affaires culturelles et la Communauté de communes du Pays d’Uzès ont choisi la compagnie héraultaise La Hurlante.

La compagnie est venue au lycée avec son spectacle Fougues, sur le thème de la jeunesse en marge, incarnée par le personnage d’Icare. "Il était important de jouer dans le lycée, que les jeunes voient leur espace quotidien changer, devenir plus poétique, et ce petit trouble semé est intéressant aussi", souligne Caroline Cano, autrice et metteur en scène de la compagnie.

Et au-delà du spectacle en lui même, les classes de 1ère littéraire et de seconde ont travaillé avec la compagnie pour découvrir les arts de la rue et le processus de création. Le tout dans l’objectif à la fois de favoriser et valoriser la parole des jeunes, de les sensibiliser à la création artistique et susciter leur participation à une création en partage.

Et ça marche : « ici quelque chose s’est créé, souligne le directeur artistique de la saison culturelle le Temps des Cerises, Sébastien Toureille, associé au dispositif. "La compagnie reviendra en mars avec un temps de restitution publique, et à l’automne, soit dans le cadre du Temps des cerises, soit de la préfiguration de l’Ombrière." Le retour en mars se fera toujours avec les lycéens, mais cette fois sous la forme d’une déambulation de rue. "Pour nous, aller au bout de la démarche, c’est aussi aller au dehors", note Caroline Cano.

Une démarche amenée à se reproduire et à se multiplier : l’année dernière, le collège Trintignant a accueilli la compagnie les Mobilettes, et la compagnie Vol à l’étalage a un projet avec le collège Lou Redounet. Quant au lycée, "c’est le début d’une grande aventure", avance la directrice du développement local et culturel à la CCPU Nadège Molines. Une aventure que la Région soutient en ayant financé "28 résidences dans les lycées cette année en Occitanie", soulignera le conseiller régional Fabrice Verdier.

Et l’élu de rajouter que des actions de ce type « permettent aux jeunes de découvrir la création, c’est une très belle expérience » qui permettra peut-être de favoriser à terme l’émergence d’une offre culturelle plus dense et variée dans la cité ducale. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité