Faits DiversSociété

GARD Le député Olivier Gaillard dépose plainte contre l’opérateur Orange

Olivier Gaillard (Photo : Coralie Mollaret)

Dans un courrier adressé au procureur de la République d'Alès, le député de la cinquième circonscription du Gard, Olivier Gaillard, dépose plainte contre l'opérateur Orange pour "atteinte grave et manquements répétés et discriminatoires à l'obligation de garantir l'égal accès au service universel". 

Le constat établi par Olivier Gaillard est sans appel : il estime que de nombreux habitants de sa circonscription, qui vivent dans des territoires ruraux et/ou de montagne, ne bénéficient pas de la même égalité de traitement, "ni de l'accès universel", logiquement garantis aux usagers. Toujours selon la lettre du député, "le défaut d'entretien par l'opérateur Orange de ses lignes de téléphonie fixe est criant" et occasionne des "dysfonctionnements récurrents" qui peuvent aller jusqu'à "l'absence totale de service (téléphonie fixe et internet ADSL) de manière prolongée".

Olivier Gaillard liste ensuite les préjudices subis : "moindre accès à des libertés, et à des droits essentiels tels que émission-réception de communication, l'accès à internet, l'accès à la santé (fonctionnement intermittent des téléalarmes, complications de la prise en charge par les secours), l'accès aux services publics via la dématérialisation ; pertes de chances, notamment économiques et professionnelles ; privation de satisfactions de la vie courante, et de la vie familiale ; l'ensemble des conséquences psychologiques qui en découlent". Et de conclure : "Ce cynisme et cette hypocrisie ne peuvent plus durer".

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD Le député Olivier Gaillard dépose plainte contre l’opérateur Orange”

  1. Orange qui a remplacé le service public culpabilise les propriétaires des arbres qui ont poussé depuis la mise en place des poteaux souvent implantés sans autorisation (service public oblige).
    La meilleure Orange qui n’a plus d’équipes d’élagage demande aux maires des communes de faire réaliser l’élagage autour de ses lignes aériennes afin de protéger … les revenus de ses actionnaires !!!!
    En suivant à la lettre cette gymnastique administrative purement économique, le réseau routier secondaire pourrait être privatisé et confié à « Routes de Frances » ainsi demain nous deviendrions responsables de l’entretien de la route qui passe devant notre maison ??? Bonne idée non ?
    SVP Qui va mettre un peu d’ordre dans ces sociétés qui prennent en charge les services publics sans en assumer les responsabilités ?

  2. Non seulement Orange n’entretien pas son réseau aèrien mais en certains coins des Cévennes les techniciens (d’entreprises mandatées) ne font même pas l’éffort de tendre les câbles entre les poteaux (quand ceux-ci sont fixés dessus…) lorsqu’ils « tirent  » ou réparent une ligne:! Les câbles reposent directement sur la végétation ou à même le sol. Et comme la végétation n’attend pas un hypothétique passage de contrôleurs de l’entreprise mandataire ou d’agents d’entretien la ligne disparaît à la vue noyée dans les ronciers ou autres. Et que dire des armoires relais ouvertes aux vents et à la pluie. L’on se demande comment un signal arrive à passer?
    Orange comme d’autres multinationales délèguent à des sous traitants qui exécutent en toute liberté sans crainte de contrôles de l’autorité de tutelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité