Société

BAGNOLS Les Jardins en Cèze s’agrandissent

Un olivier a été symboliquement planté pour l'extension des Jardins en Cèze (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les jardins partagés de la Ville de Bagnols comptent désormais 23 parcelles supplémentaires, qui ont été inaugurées ce samedi matin. De quoi continuer à faire pousser des légumes et du lien social.

Après un peu plus de deux ans de fonctionnement avec cinquante parcelles, les Jardins en Cèze se sont récemment agrandis, avec des parcelles modulables, entre 50 et 100 mètres carrés. Un agrandissement qui confirme que le projet a trouvé son public : « Aujourd’hui toutes les parcelles sont occupées, et nous avons même une preste liste d’attente », note le président de la commission extra-municipale des jardins, Alain David. Autour de lui, les plants de tomates, les courgettes ou encore les fraisiers s’épanouissent sur les parcelles délimitées par du grillage et parfois de petites palissades.

Des jardins plus grands, mais où l’ambiance reste la même : « C’est sympa. Il y a vraiment une solidarité, de l’entraide », affirme Valérie Baudouin. « On se donne des conseils, des graines », ajoute Sandrine Ribero, toutes deux ayant leur parcelle depuis quelques mois. Question entraide, les détenteurs des parcelles ne sont vraiment pas les derniers. Catherine Bey, qui a obtenu une parcelle de 50 mètres carrés il y a quelques jours, a pu en témoigner lors de l’inauguration : « Ma parcelle était en friche, et j’ai quelques problèmes de santé. Aline (Segura, qui gère les Jardins, ndlr) a mobilisé quelques personnes, et ce matin tout était ratissé. Ça me fait chaud au coeur. » Bref, « il y a un échange à tous les niveaux, et il y a toutes les générations », résume Valérie Baudouin.

Les Jardins en Cèze de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un état d’esprit de nature à « créer une dynamique collective », souligne Alain David, dans un projet « co-construit. » Ainsi, la municipalité a aménagé le terrain, en bordure de la Cèze, et veille à ce que tout se passe bien et que les règles soient bien respectées, notamment l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires. Avec succès, donc. « Je suis fier de ce que je vois là, lancera le maire, Jean-Yves Chapelet. De voir les enfants, les parents dans le jardin, des moments partagés ensemble, des gens qui se parlent, ici c’est un microcosme de société tournée vers chacun. »

« Ici, nous sommes dans de l’infusion, les uns et les autres sont contents d’être là, et ça créé des solidarités, ajoute Alain David. De ce point de vue c’est la plus grande réussite de ces jardins, il est important d’avoir des tomates, mais une chose est encore plus importante : ici on se parle. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité