A la unePolitique

MUNICIPALES En cas de victoire de Jean-Paul Fournier, Franck Proust destiné à présider Nîmes métropole

Franck Proust montre l'affiche de campagne de Jean-Paul Fournier pour les Municipales de 2001 (Photo : CM)

En cas de victoire aux Municipales de mars prochain, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, prévoit de céder la présidence de Nîmes métropole à Franck Proust.   

Présider l’Agglo ? C’est un peu le Graal de Franck Proust à Nîmes. Il y a six ans, le premier adjoint de Jean-Paul Fournier a mal vécu l’accord avec le centriste Yvan Lachaud qui s’était vu confier l’exécutif communautaire. « J’ai fait une grosse erreur », répétait encore ce matin Jean-Paul Fournier.

Désormais séparé de son ex-allié, le maire a annoncé qu’en cas de réélection, la place reviendrait à Franck Proust (sous réserve du vote du conseil communautaire, NDLR). « J’ai toute confiance en lui pour remettre de l’ordre dans cette maison que j’ai créé en 2002 », renchérit Jean-Paul Fournier qui, lui, resterait à la mairie. Ex-député européen, Franck Proust, 57 ans, se voit offrir de quoi rebondir politiquement. Sans compter que l’Agglo aujourd’hui, c’est un peu là que se prennent toutes les décisions majeures. 

Communauté urbaine et fonds de concours 

Au fil du temps, les lois de décentralisation ont renforcé le pouvoir des intercommunalités au détriment des mairies. Gestion de l’eau, des déchets, des transports, du développement économique… Tout  ou presque se passe au Colisée, siège de Nîmes métropole. Mais contrairement à Yvan Lachaud, la mairie est opposée au passage en Communauté urbaine. Au grand dam des maires, ce nouveau statut permettrait à l’Agglo de récupérer la précieuse compétence "Urbanisme". 

Avec cet argument, Franck Proust espère rassurer les maires du territoire. Le mandat d’Yvan Lachaud a été marqué par le déblocage de plusieurs millions d’euros en fonds de concours. Une période faste que certains élus ne revivront pas de sitôt… « On en a joué et surjoué », commente Franck Proust, qui propose « en concertation avec les maires, une nouvelle orientation de ces subventions, notamment en direction de la transition écologique. »

Les trois priorités de Franck Proust 

Voté en décembre, le budget 2020 de Nîmes métropole prévoit 183 M€ de dépenses de fonctionnement et 124 M€ d'investissement (Photo : droits réservés)

S’il est élu à la présidence de Nîmes métropole, le républicain s’est fixé « trois enjeux : démographique, économique et environnemental. » En terme de déplacement, le quinquagénaire propose « la création de parkings en silo aux abords de la ville ainsi que l’installation de parcs à vélos pour réaliser les deux derniers kilomètres. » Aussi, « nous devons redéfinir la gare TGV de Nîmes-Pont du Gard qui ne satisfait personne, en créant la troisième voie pour la relier à la gare de Nîmes centre. »

Sur la question de l’aéroport - dont la gestion a été fustigée par la Chambre régionale des comptes -, Franck Proust souhaite mettre de l’argent sur la table pour aller chercher de nouvelles lignes. Concernant la politique fiscale, le candidat envisage de réaliser un audit des comptes de l’Agglo : « Est-ce que la politique tarifaire est adaptée à la situation politique et écologique du territoire ? On remettra tout à plat », promet Franck Proust, qui pense que la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) a été « trop baissée par rapport aux coûts de traitement. »

Et sa mise en examen ?  

Franck Proust a certes des qualités mais il a aussi un handicap : sa mise en examen pour « trafic d'influence, tentative de trafic d'influence et favoritisme ». Alors l’édile se défend : « Je suis un justiciable comme un autre. La présomption d’innocence est prioritaire. Je ne suis pas condamné et j’ai confiance en la justice. » Aux électeurs de décider si, les 15 et 22 mars, ils voudront faire confiance au tandem Fournier-Proust. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “MUNICIPALES En cas de victoire de Jean-Paul Fournier, Franck Proust destiné à présider Nîmes métropole”

  1. Avec Fournier -Proust, ça sent l’augmentation des impôts ou la création de taxes communautaire et vous avez lu l’augmétatiin De la TEOM.
    Est ce que notre territoire a besoin de taxes supplémentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité