Bagnols-UzèsEnvironnement

PONT-DU-GARD « L’Éloge de l’arbre » ou comment mettre la nature au coeur de nos préoccupations

La manifestation "L'Éloge de l'arbre.2" se déroulera en deux volets les 11 et 12 juin. (photo Marlène Collin)

Les 11 et 12 juin, l'association "L'Uzège", engagée dans le patrimoine, la culture et le développement durable, organise la deuxième édition de "L'Éloge de l'arbre". Cette manifestation se déclinera en deux volets : rassembler des artistes et des acteurs culturels autour du thème de l'arbre et ouvrir la discussion sur l'adoption d'une politique de l'arbre sur le territoire de l'Uzège-Pont-du-Gard.

L'événement débutera à Aramon, au château Le Plaisir le vendredi 11 juin. Plusieurs artistes seront présents toute la journée pour proclamer "leur relation à la nature pour développer leur création artistique", explique Henry de Cazotte, président de l'association organisatrice. Ils discuteront avec les autres acteurs culturels, les paysagistes de leurs oeuvres s'inspirant de l'arbre comme sujet ou comme matériau de création. Pascal Cribier, paysagiste, et Frans Krajcerg, artiste planétaire, feront l'honneur de leur venue.

Le lendemain, le samedi 12 juin, deux ateliers-débats seront proposés à 14h30 et à 16h au grand public gratuitement à la salle Frontin du Pont-du-Gard (rive gauche). Ce sera l'occasion de parler de l'arbre "comme compagnon du paysage et de l'espace agricole" et comme "ami de l'habitat durable et de l'espace public". L'idée, c'est de dessiner les contours d'un territoire pro-arbres "où on repense notre aménagement, notre façon de faire en s'intéressant aux arbres", atteste Henri de Cazotte. Parmi les sujets évoqués, il y aura la réintroduction de l'arbre dans l'agriculture, de l'agroforesterie, l'idée du bocage, de replantation de haies, les méfaits de la maladie du platane, la végétalisation des entrées de ville...

"Sur la route pour aller à Uzès, il y a des endroits où il manque des alignements d'arbres, il faut donc replanter. Et en ville, avec le changement climatique, on va avoir besoin d'ombre, d'îlots de fraîcheurs... Il faut penser aux arbres d'abord et aux trottoirs ensuite", poursuit Henri de Cazotte, qui ajoute : "C'est un message auprès des élus et surtout, si vous avez des idées, il faut les apporter." Le but étant vraiment de souligner le patrimoine paysager remarquable du territoire et de trouver des solutions pour le protéger face aux menaces croissantes de l'urbanisme, du réchauffement climatique, de l'agriculture...

Marie Meunier

Pour s'inscrire aux ateliers du samedi, il faut remplir le formulaire en ligne en cliquant ici. Les ateliers sont gratuits mais si vous souhaitez participer au repas, le tarif est de 30 €. Plus d'infos par téléphone auprès d'Henry de Cazotte au 06 52 46 54 14.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité