Publié il y a 1 an - Mise à jour le 03.02.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 274 fois

BLAUZAC En 2021 et cette année, 1 500 arbres ont été plantés au domaine de Malaïgue

domaine de malaïgue agroforesterie éco acteurs plantations arbres vignes

En trois jours, environ 800 arbres ont été plantés sur les parcelles viticoles du domaine de Malaïgue.

- photo Marie Meunier

En trois jours, environ 800 arbres et arbustes ont été plantés sur près d'un kilomètre linéaire sur les parcelles viticoles du domaine de Malaïgue, à Blauzac. Une première opération avait eu lieu en 2021. Au total, ce sont 1 500 arbres qui ont été plantés. 

François Reboul, propriétaire du domaine de Malaïgue, a eu cette idée en 2020. L'agriforesterie s'inscrivait parfaitement dans ses valeurs. L'exploitation familiale dispose de 50 hectares (dont 30 de vignes) cultivés en bio. En 2016, François Reboul est devenu éco-acteur de la Réserve de biosphère des gorges du Gardon. La condition pour en faire partie ? Se fixer des objectifs pour diminuer son impact sur l'environnement.

Les trois premières années, le propriétaire du domaine a essayé de vendanger à la main. Puis, il a décidé de planter des haies d'arbres pour favoriser la biodiversité. Dans les rangées, on trouve diverses essences endémiques : micocoulier de Provence, poirier catalan, cerisier de Sainte-Lucie, grenadier, laurier noble, myrthe, sauge officinale, romarin... "En n'étant pas en monoculture, on enrichit la terre. Comme dans une forêt qui arrive à se gérer toute seule", indique l'agriculteur. 

Des bénéfices nombreux 

La présence de multiples plantes et arbres favorise aussi la présence d'insectes et la disposition en haies crée de véritables corridors écologiques pour les chauves-souris, qui ont un véritable rôle à jouer pour protéger la vigne des nuisibles. Les racines vont drainer les sols et redistribuer l'eau, les arbres vont aussi avoir un effet pare-vent. 

Les bénéfices sont nombreux. Pour planter, François Reboul a été aidé par les petites mains de l'exploitation mais aussi par d'autres éco-acteurs. La SCOP Agroof, basée à Anduze, qui accompagne le projet depuis le départ, a également apporté ses savoir-faire à tout ce petit monde. Elle encadre les travaux de plantation et assure également le suivi des parcelles les trois premières années. 

plantation arbres agroforesterie domaine de malaigue
Une quinzaine de personnes ont participé à cette opération de plantation.  • photo Marie Meunier

Ce mercredi, une quinzaine de personnes étaient à pied d'oeuvre dans les parcelles. Il a fallu retourner la terre deux fois avant de planter. Les plants ont ensuite été arrosés "pour colmater les racines", comme l'explique Florian Gouin, qui travaille sur l'exploitation. Un paillage végétal à base de résine de bois et de chanvre a ensuite était disposé par-dessus ainsi qu'un filet de protection contre les rongeurs. 

Marie Meunier

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio