Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 19.04.2021 - corentin-migoule - 2 min  - vu 426 fois

PIÉMONT CÉVENOL La communauté de communes met le paquet pour ses équipements sportifs

Le nouvel éclairage LED du stade de la Glacière à Quissac. (Photo Corentin Migoule)

Le stade intercommunal de la Glacière à Quissac vient d'être doté d'un éclairage flambant neuf qui va permettre d'organiser des rencontres sportives officielles en nocturne. Un investissement qui s'inscrit dans une politique communautaire globale en faveur du sport.

Réunis en conseil communautaire le 7 avril dernier, les élus de la communauté de communes du Piémont cévenol (CCPC) ont validé dans une large majorité les orientations budgétaires présentées une semaine plus tôt lors du débat d'orientation budgétaire. Les principales opérations d'investissement programmées pour l'année à venir traduisent la volonté communautaire qui vise à renforcer la dynamique du territoire en se dotant d'équipements plus modernes.

Si la rénovation de la piscine intercommunale de Quissac dont le coût est estimé à quatre millions d'euros demeure le projet phare du mandat, d'autres projets font la part belle aux équipements sportifs. C'est notamment le cas du stade communautaire de la Glacière, toujours implanté à Quissac, qui vient d'être doté d'un éclairage flambant neuf.

Sauve et Saint-Hippolyte-du-Fort ne sont pas en reste

"C'est un investissement qui s'inscrit dans une politique en faveur du sport et de la jeunesse du territoire afin d'élargir les possibilités de fréquentation de nos équipements sportifs par le biais de rencontres nocturnes", apprécie Fabien Cruveiller, président de la CCPC. Et d'ajouter : "Pour le Gallia club quissacois qui a des équipes de jeunes et des équipes féminines, c'est un vrai plus." Les projecteurs LED qui y ont été installés pour une somme avoisinant les 60 000 euros, outre l'économie en matière de coût de fonctionnement qu'ils vont générer, "prennent en compte les réalités environnementales" et pourront à ce titre prétendre à une subvention de l'État dans le cadre du plan France relance.

À quelques encablures, le stade Robert-Gaillard de Sauve a aussi récemment fait l'objet d'un embellissement par le biais de la rénovation des vestiaires, tandis que le cheminement qui mène au stade André-Moulines de Saint-Hippolyte-du-Fort sera sécurisé, et l'accessibilité simplifiée. "On veut rester attractif et répondre à la demande de nos associations sportives", résume Fabien Cruveiller pour justifier cette "politique territoriale."

Corentin Migoule

Corentin Migoule

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio