Beaucaire
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 28.11.2023 - Stéphanie Marin - 3 min  - vu 330 fois

VALLABRÈGUES Dégradation de la qualité de l'eau : quelques explications

Jean-Marie Gilles, maire de Vallabrègues, a conservé dans une bouteille un prélèvement d'eau potable de 2014, montrant la présence de manganèse.

- Stéphanie Marin

Depuis quelques mois, la commune de Vallabrègues connaît des problèmes de qualité d'eau potable avec des teneurs en manganèse au-delà des limites autorisées. Conséquence de quoi, l'Agence régionale de santé a émis une restriction de consommation pour les enfants âgés de 0 à 3 ans. 

"Il se passe toujours quelque chose à Vallabrègues." Bien que des projets avancent, le maire, Jean-Marie Gilles, ne fait pas là référence au développement économique ou touristique de sa commune mais à des problèmes récurrents de qualité de l'eau potable. Au 31 août déjà, l'Agence régionale de santé (ARS) demandait une restriction de consommation pour les enfants âgés de 0 à 10 ans inclus, suite à la détection d'éléments métalliques au-delà des limites fixées.

Un phénomène qui s'était déjà produit auparavant, le premier édile vallabrégant en veut pour preuve cette eau noirâtre conservée dans une bouteille depuis 2014. Une attention toute particulière est ainsi portée sur cette commune. Et de nouveau, une restriction a été émise et court depuis le 8 novembre concernant cette fois-ci, les enfants de 0 à 3 ans, en considérant le taux actuel de manganèse, qui "peut provoquer des troubles neurodéveloppementaux chez le nourrisson", indique Frédéric Streit, directeur adjoint départemental de l'ARS Occitanie. Ce dernier assure qu'à "chaque fois que l'Agence prend une telle décision, il y a derrière un suivi pour que le réseau de distribution soit opérationnel et que la qualité de l'eau soit en adéquation avec sa consommation."

"La station d'eau n'est plus conforme"

Pour Jean-Marie Gilles, le problème provient de la station d'eau, "elle n'est plus conforme." Cette usine a été construite en 1962 dans le but d'éliminer le fer présent dans les eaux brutes, puis modifiée en 1994. "Le principe du traitement de l'eau brute consiste à faire une oxydation de l'eau avec une forte aération de l'eau, une déferrisation physico-chimique avec le passage de l'eau brute dans un filtre à sable conçu pour retenir le fer, apprend-t-on dans une note explicative rédigée par la Saur - délégataire de service public - et adressée aux Vallabrégants. Au fil des années, les concentrations en fer et en manganèse ont augmenté ce qui a conduit la commune a réalisé de nouveaux travaux en 2017." Avec un filtre bicouche et l'ajout d'un nouveau sable permettant de traiter à la fois le fer et le manganèse, ce dernier étant naturellement présent dans l'eau brute provenant de la nappe alluviale du Rhône et apparaît généralement en période de basses eaux en fin d'été.

Jean-Marie Gilles, maire de Vallabrègues, a conservé dans une bouteille un prélèvement d'eau potable de 2014, montrant la présence de manganèse. • Stéphanie Marin

"En 2023, les teneurs dans la ressource ont une nouvelle fois fortement évolué en particulier les teneurs en fer. Et plus il y a de fer à éliminer, plus la zone supérieure de traitement du fer s'agrandit, ce qui laisse moins de place pour l'élimination du manganèse", est-il précisé dans la note explicative. Soit une élimination à 92 % des teneurs de ce métal, "ce qui n'est pas suffisant pour respecter la limite de qualité d'eau potable, avant 2023, 97 % du manganèse était éliminé."

La Saur étudie actuellement de nouvelles solutions pour traiter à la fois ces teneurs en fer et en manganèse, et obtenir à nouveau une conformité d'eau potable qui devra être validée par l'ARS. En attendant, la municipalité distribue des bouteilles d'eau en crèche, à l'école maternelle et à la population, deux bouteilles d'eau par enfant à retirer au secrétariat de la mairie.

D'autres communes gardoises concernées par la présence de manganèse

Dans la note explicative, la Saur indique que depuis le mois de septembre, sur les captages alimentant Villeneuve-les-Avignon, Les Angles, Théziers, Saint-Etienne-des-Sorts et Laudun, des teneurs fortes en manganèse ont été détectées. Des restrictions d'usage de la consommation d'eau potable ont été émises pour les enfants de 0 à 3 ans ou de 0 à 10 ans.

Stéphanie Marin

Beaucaire

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio