EconomieEconomie.

SELON NOTAIRES DE FRANCE, LE PRIX DU M2 DU LOGEMENT NEUF A PROGRESSÉ DE 5.3% EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AU 1ER TRIMESTRE 2011

 

Dans sa note de conjoncture immobilière nationale pour juillet 2011, Notaires de France fait le point sur les tendances du marché immobilier en 2011.

 

Après l’importante chute constatée fin 2008 et au 1er semestre 2009, le volume des ventes de logements anciens France entière a remonté progressivement depuis et s’établit à 806.000 entre avril 2010 et mars 2011, soit +23% par rapport à la même période un an plus tôt.

 

Cependant, cette progression s’est atténuée depuis le début de l’année puisqu’entre 2009 et 2010 la hausse avait atteint + 32%.

 

Au 1er trimestre 2011 sur l’ensemble de la province, les volumes sont en hausse de 24% par rapport au 1er trimestre 2010 mais en baisse de 3% par rapport au 4ème trimestre 2010.

 

 

Les indices de ce trimestre nous révèlent que le prix des appartements sur un an a augmenté de 10,5% alors que celui des maisons a progressé de 7,8%. Cette divergence entre les deux marchés est confirmée sur les trois derniers mois : +1,9% pour les appartements contre -0,8% pour les maisons.

 

On peut discerner deux raisons à cette situation : la première, le prix des logements obligeant une grande partie des acheteurs à se tourner vers l’acquisition d’un appartement généralement moins cher qu’une maison, et deuxièmement l’attrait du placement immobilier dans le logement collectif, valeur refuge offrant aux investisseurs des performances moins aléatoires que les placements boursiers.

 

Après la réduction des avantages fiscaux liés à l’investissement locatif ainsi qu’à la disparition du Pass Foncier, le volume de ventes au 1er trimestre 2011 correspond au niveau le plus bas enregistré depuis le 4ème trimestre 2008 avec 22.200 logements, soit 17,2% de moins qu’au 1er trimestre 2010 (-15,9% dans le collectif et -26% dans l’individuel).
Cependant, les mises en vente ont progressé de 4,2% sur un an (+6,5% en appartements et -10,9% en maisons) augmentant dans un certain nombre de régions les délais de commercialisation.

 

Concernant les prix, des hausses annuelles de 6,8% dans le collectif et 2,8% dans l’individuel sont enregistrées au 1er trimestre 2011 ; elles sont dues notamment à la hausse du foncier ces deux dernières années et à l’impact de la nouvelle norme BBC.

 

En ce qui concerne le marché du neuf, il faudra attendre le projet de la prochaine loi de finances à l’automne prochain pour en apprécier le dynamisme sur l’ensemble de l’année 2011. Cependant, on peut dès à présent prédire que le volume du neuf en 2011 n’atteindra pas celui de 2010 à savoir 115.000 ventes de logements collectifs. Pour le logement ancien en 2011, si l’on en juge par les volumes des cinq premiers mois et comme nous l’avions annoncé, le nombre de contrats de vente signés devrait être en léger recul par rapport à 2010 (782.000 ventes).

 

Cependant rien n’est encore joué, le marché immobilier étant soumis à des paramètres aussi bien positifs que négatifs ...

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir les résultats pour la région Languedoc-Roussillon :

 

Prix du m² du logement neuf au 1er trimestre 2011 (appartements) : 3 336 €
Évolution des prix au m² : 5,3 %

 

Source : Notaires de France

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité