EconomieEconomie.

LANGUEDOC-ROUSSILLON La région obtient un prêt de 50 millions d’euros de la Caisse des dépôts et consignations

conseil-regional-languedoc-roussillon

 

Dans son rapport de notation du 18 avril dernier qui a permis de confirmer la qualité de signature financière élevée de la Région, l’agence Standard & Poor’s a notamment mis en évidence que «la Région Languedoc-Roussillon, contrairement à d’autres collectivités locales françaises, n’a pas souffert de la crise de liquidité en 2011-2012 grâce aux enveloppes qu’elle avait sécurisé avec la Caisse des dépôts et consignations dès 2008 puis, à partir de 2012, avec la Banque européenne d’investissement, faisant ainsi la preuve de l’efficacité de son ingénierie financière, alors que peu de Régions s’étaient engagées dans cette voie à cette époque (...) Cette stratégie se traduit par de très bonnes performances en termes de coût de la dette. A fin 2013, le coût de la dette était de 2,5 % pour une durée de vie moyenne de 13 années, ce qui est bien meilleur que le niveau moyen observé pour l’ensemble des collectivités françaises».

Afin de financer le niveau de ses investissements, qui représentent 496 M€ en 2014 soit 44% du budget régional, la Région poursuit cette stratégie financière de sécurisation de ses sources de financement au meilleur coût, qui repose sur le recours privilégié aux prêts bonifiés sur durées longues octroyés par la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Celle-ci a en effet mis en place une enveloppe nationale de 20 milliards d’euros pour le financement des investissements d’une durée supérieure à 20 ans du secteur public local, sur la période 2013-2017.

Dans ce cadre, la Région a obtenu un financement de 50M€ de la CDC qui va permettre, sur la période 2014-2017, la réalisation de projets d’investissements structurants d’un montant total de 112,8 M€. Sont ainsi concernés, parce que particulièrement emblématiques des politiques publiques volontaristes menées par la Région :

- les nouveaux maillons Aqua Domitia et la sécurisation de la ressource en eau à Langogne (Lozère) dans le cadre du Service public régional de l’eau (total de 20,3 M€ - 10 M€ CDC)

- la lutte contre les inondations, notamment dans le cadre de la 2ème tranche des PAPI (Agly, Aude, Orb, Vidourle notamment) qui sera mise en œuvre à partir de 2014, ainsi que le renforcement de la digue du Rhône entre Beaucaire et Fourques (25,7 M€ - 13 M€ CDC),

- l’aide à la construction de logements sociaux sur l’ensemble du territoire régional (opérations en cours et nouveaux engagements 2014 / 30 M€ - 15 M€ CDC),

- la construction du quai H (conteneurs) sur le port de Sète (36,4 M€ - 12 M€ CDC).

Adossés à une durée longue (de 20 à 40 ans), les prêts qui seront mis en œuvre dans le cadre de cette enveloppe pluriannuelle de 50M€ bénéficient de conditions financières avantageuses par rapport à celles du marché : Livret A +1%, ce qui correspond à un taux de 2,25 % compte tenu du niveau actuel du Livret A (1,25 %). Il s’agit d’un quasi taux fixe, dès lors que les évolutions à la hausse ou à la baisse du livret A sont fortement réglementées.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité