Economie

NÎMES Les professionnels à la rencontre des étudiants à l’université

Forum étudiants/professionnels à l'université de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali /Objectif Gard)
Forum étudiants/professionnels à l'université de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali /Objectif Gard)

Ce matin, l'université de Nîmes organisait la cinquième édition du forum étudiants/professionnels. Au programme, un tête à tête de 20 minutes pour en apprendre d'avantage sur les cursus à suivre, les débouchés, et peut-être dénicher la perle rare.

Loin d'être une simple visite de courtoisie, les professionnels présents au forum avaient pour la plupart la ferme intention de recruter, voir de dénicher le "profil atypique". Pour Julien Fabre, responsable de la communication du Carré d'Art, "On cherche des profils de jeunes avec un regard neuf. On a trouvait des profils intéressants." Un travail d'information pour guider ces étudiants, et changer l'image du travail en bibliothèque, souvent nourrit de clichés. "Le travail en médiathèque se le limite pas aux livres, on s'oriente de plus en plus vers de l’événementiel notamment avec l'organisation du festival Nîmes Open Games Art sur les jeux vidéos" nous fait remarquer Nicolas Gandon, médiateur numérique de la bibliothèque Marc Bernard. Et ces professionnels sont venus pour apporter du concret. En face, la section DRH du Carré d'Art fait le relais si des profils sont susceptibles de correspondre pour des stages ou des contrats saisonniers dans un premier temps. Le strict minimum niveau diplôme est demandé, soit un baccalauréat littéraire, mais la licence est nécessaire pour prétendre à un salaire plus élevé, entre 1 200 et 2 000 euros mensuels, selon le poste.

Outre le Carré d'Art, vingt professionnels ont répondu présent comme la radio Raje, le CHU de Nîmes, la gendarmerie ou une étude notariale également. Nancy Tremoulet, étudiante en 1 er année d'histoire, est venue pour se donner des idées, sans trop savoir vers où s'orienter. "Je fais un peu le tour des organismes qui sont rattachés à la mairie, je me renseigne un peu. je suis aussi là par curiosité" explique t-elle. Comme elle, une majorité d'étudiant en 1 er année a joué le jeu, dont certains étaient déjà très renseignés sur les métiers qu'ils trouvaient intéressants. Mlle Mazuc et Mme Ollier du service de recrutement de la gendarmerie, sont surprises de la qualité des candidats. "Nous avons reçu sept étudiants pour le moment, tous hyper motivés. Ils s'étaient déjà informés au préalable, ils viennent ici pour confirmer ce qu'ils savent." Sur le territoire national, 10 000 emplois sont à pourvoir chaque année dans les services de la gendarmerie avec une demande particulière sur les bac + 5 de moins de 27 ans pour des postes d'officiers.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité