Société

ALÈS Les associations de quartiers mises en lumière au Cratère

Les associations de La Clède, Sésames, Clefs de la réussite et Raia sur la scène du Cratère. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Les associations de La Clède, Sésames, Clefs de la réussite et Raia sur la scène du Cratère. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Une quinzaine d'associations des quartiers relevant de la politique de la ville étaient mises à l'honneur ce lundi soir au Cratère. Une soirée à l'initiative du sous-préfet d'Alès pour valoriser les actions financées par l'Etat.

Au buffet, Main dans la main, Sésames, la Cantine solidaire et ASPI ont travaillé d'arrache pied pour préparer petits fours et desserts. A l'organisation, Dolce Vita et Consom'action, de La Grand'Combe, ont œuvré en coulisses pour la bonne marche de la soirée. Et sur la scène du théâtre du Cratère, 13 structures emblématiques étaient représentées au travers de tables rondes et d'animations artistiques. Objectif : mettre en lumière les acteurs des quartiers.

La Pépinière d'initiatives Léo Lagrange a entamé les présentations. "Nous accompagnons les créateurs d'entreprises dans leurs démarches. Monter sa boîte, c'est possible pour tous", a insisté Laetitia Khaldi, directrice de la PILL, basée aux Salles du Gardon. Derrière elle, Offres et demandes, Cévennes Libres, Raia, La Clède, Sésames, les Clefs de la réussite, Eco-Logis, la Maison de la nature et de l'environnement et Toupie, ont expliqué tour à tour leurs actions diverses et parfois originales. "Nous proposons des ateliers socio-linguistiques et de citoyenneté à 17 nationalités différentes. Nous souhaitons ainsi mettre la langue au service des projets des participants", a souligné une représentante de La Clède.

Intermède de lécole de cirque Le Salto, devant un parterre de presque 900 spectateurs, associatifs et élus. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Intermède de l'école de cirque Le Salto, devant un parterre de presque 900 spectateurs, associatifs et élus. Eloïse Levesque/Objectif Gard

En 2015, l'Etat a signé 3 contrats de ville sur le bassin alésien : Alès (quartiers Tamaris, centre ville, Près-St-Jean, Rochebelle et Cévennes), Anduze (centre ville), La Grand'Combe (Trescol et centre ville) et St-Ambroix (l'Ecusson). Ces dispositifs permettent aux acteurs associatifs de bénéficier de subventions spécifiques sur la base d'appels à projets. L'an dernier, plus d'un 1 million d'euros ont ainsi été affectés sur la zone cévenole. "Réduire les inégalités demande de coordonner les actions. Il faut amplifier ce travail, +10 % de budget supplémentaire sera octroyé l'an prochain", a annoncé le nouveau Préfet du Gard Didier Lauga.

Pour les associations qui souhaitent participer, prochain dépôt de candidature au plus tard le 20 février pour une notification avant la fin du mois de mars.

Lire aussi :

ALES Comment créer une entreprise à partir d'une idée

ST-FLORENT-SUR-AUZONNET Des ordinateurs récupérés, reconditionnés et revendus

ALÈS Les jeunes des Près-St-Jean racontent Auschwitz

ALES Association La Clède : "On n'est pas une économie pauvre"

ALES Coup de pouce pour 90 écoliers de la ville

ALES L'association Sésames souffle ses 20 bougies

ALES Une "givebox" aux Près-St-Jean pour donner et recevoir gratuitement

ALES La maison de la nature fête ses 20 ans

ALES Un jeune danseur de All'Style sélectionné pour la finale internationale hip-hop

A La Grand'Combe, le festival qui veut faire la différence

LA GRAND'COMBE Consom'action : la nouvelle association du mieux manger

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité