Economie

GRAND AVIGNON French Tech : les anciens de l’accélérateur The Bridge se fédèrent en association

Le vice président de l'association Maurits Montañez, le directeur du développement de la French Tech Culture Jean-François Cesarini, le président de l'association Thibault Denis du Péage et la membre du bureau de l'association Estelle Faucher (Photo : Thierry Allard : Objectif Gard)
Le vice président de l'association Maurits Montañez, le directeur du développement de la French Tech Culture Jean-François Cesarini, le président de l'association Thibault Denis du Péage et la membre du bureau de l'association Estelle Faucher (Photo : Thierry Allard : Objectif Gard)

Le temps passe vite : alors que la French Tech Culture d’Avignon et son accélérateur de start-ups The Bridge ont été labellisés il y a seulement quinze mois, il y a déjà des anciens.

Ou plutôt des alumnis, comme on dit dans les universités. C’est le nom qu’ont choisi ceux de l’accélérateur de la French Tech Culture, basée à Avignon mais qui s’étend notamment sur le Gard, pour leur toute nouvelle association

« Créer une communauté »

« Quand on a créé la French Tech Culture, l’idée n’était pas simplement de faire de l’économie et de la rentabilité mais de créer une communauté », explique son directeur du développement Jean-François Cesarini. Une idée matérialisée aujourd’hui par cette association, présidée par le Lillois d’origine à la tête de la start-up Covoiture-Art Thibault Denis du Péage.

« J’ai l’habitude de dire que l’accélérateur, c’est un peu comme le Loft mais en mieux, on passe notre vie ensemble pendant deux mois, explique le président de l’association des Alumni de The Bridge. Si on ne se revoit pas derrière, ça n’a pas beaucoup d’intérêt, l’idée est d’arriver à faire des choses ensemble. » L’association poursuit trois objectifs, à savoir se réunir régulièrement, créer de la valeur ajoutée pour chacun de ses membres et partager les connaissances et l’expérience.

« Il y a également une idée de continuité, de pouvoir rencontrer les start-ups qui viennent être accélérées, pour partager nos expériences », ajoute Maurits Montañez, de la start-up Manuvo, vice-président de l’association. Ainsi, une FAQ et un système de parrainage seront mis en place, notamment pour les entreprises étrangères qui viendraient au Bridge, comme celle de Maurits Montañez.

Et au delà de l’échange d’expériences, l’association vise aussi à faire du business ensemble : « notre premier marché, c’est entre nous qu’on peut le créer », affirme Thibault Denis du Péage au moment d’évoquer la « marketplace » de l’association. Une association qui compte bien arriver à fédérer 150 membres, étudiants, entreprises et personnes associées, d’ici la fin 2017.

En attendant, les Alumnis démarreront dès vendredi, pour accueillir les start-ups qui intègrent l’accélérateur The Bridge pour l’automne.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité