Société

BAGNOLS FO demande des moyens pour les EHPAD

Ce jeudi matin, lors de la manifestation de FO à l'EHPAD des 7 sources (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce jeudi matin, lors de la manifestation de FO à l'EHPAD des 7 sources (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une manifestation s’est tenue ce jeudi matin à l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) des 7 sources de Bagnols, à l’appel du syndicat Force ouvrière et dans le cadre d’une journée de mobilisation départementale.

Dans le Gard, outre Bagnols, le mouvement a concerné les établissements de Pont-Saint-Esprit, Saint-Gilles, Saint-Ambroix et Nîmes.

L’inquiétude du syndicat

Le syndicat dénonce « le manque de budget » des EHPAD, qui entraîne notamment un manque de personnel. Aux 7 sources, le syndicat affirme qu’il y a « 71 équivalents temps-plein pour 122 lits », alors que « d’après le plan solidarité grand âge, qui date de 2007 et qui n’a jamais été appliqué, il faudrait une personne par résident, explique la secrétaire FO du centre hospitalier de Bagnols Anne Saucé. Ici, si on était 90, ce serait déjà bien. » Dans ce contexte, la question de la suppression des contrats aidés soulève également l’inquiétude du syndicat.

Par ailleurs, FO dénonce une réforme de la tarification des EHPAD, calculée à partir du point Groupe Iso Ressources (GIR) qui évalue le niveau de perte d’autonomie et qui est établi en prenant en compte les charges moyennes constatées dans l’ensemble des EHPAD du département, et ce quel que soit le statut de l’établissement. FO craint que la valeur de ce point GIR soit « tirée vers le bas par des EHPAD d’autres statuts sans vocation sociale » et donc, mécaniquement, une baisse des moyens des EHPAD publics. « Et cette baisse, soit elle sera répercutée sur le prix de la journée, soit sur le personnel », craint Anne Saucé, qui précise qu’aux 7 sources, la direction a pour l’instant choisi de ne pas la répercuter, « mais pour combien de temps ? »

22 milliards pour l’aide à la personne

Le député Anthony Cellier, venu à la rencontre des manifestants, a tenté de rassurer les syndicalistes. D’abord sur les contrats aidés, pour lesquels « la priorité a été donné aux mondes du handicap, de la santé et de l’éducation », ce qui protègerait les EHPAD, puis sur les moyens en général. « Dans le Projet de loi de finances sur lequel nous sommes en train de travailler, on va mobiliser 22 milliards d’euros sur l’aide à la personne, c’est 500 millions d’euros de plus qu’en 2017 », précisera Anthony Cellier. Le parlementaire a également évoqué « un processus de formation et de création de nouveaux métiers en fonction des besoins qui sera engagé dès le premier semestre 2018 » mais aussi et surtout « la création de 4 500 lits au niveau national. » S’il reconnaît que « ce n’est pas encore à la hauteur », le député a estimé qu’il fallait « du temps » pour voir les effets de la politique que le gouvernement compte mener.

En attendant, une délégation du syndicat devait être reçue ce jeudi après-midi au Conseil départemental, en présence de l’Agence régionale de la santé. Outre ces difficultés, les syndicalistes demandent pour les 7 sources « 15 lits supplémentaires ont unité de soins longue durée et la transformations de lits en unité d’hébergement renforcée (principalement destinés aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, ndlr) afin de mettre en adéquation les moyens avec la réalité du terrain », explique Anne Saucé.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité