Politique

DÉPARTEMENT La carte scolaire au tableau d’honneur

Les élus de gauche et de droite ont validé la nouvelle carte scolaire. À la rentrée 2018, les collégiens de Valdegour à Nîmes iront étudier dans d’autres établissements pour favoriser la mixité sociale.

La carte scolaire affecte les élèves dans les collèges correspondant à leur école primaire et lieu de résidence. (Photo : Département du Gard)

«Les jeunes de Valdegour naissent à Valdegour, vont à la crèche, à l’école, au collège à Valdegour… Ils jouent dans l’équipe de foot de Valdegour ! Résultat : ils se sentent de Valdegour et pas de Nîmes. C’est comme ça que nous favorisons le communautarisme. » Ces propos ont été tenus par le conseiller départemental Les Républicains, Richard Tibérino. Élu du canton de Nîmes 4, l’homme de droite a salué, jeudi à Saint-Gilles, la fermeture du collège Diderot. 

Une décision traduite dans une nouvelle carte scolaire, dessinée par le Département (PS-EELV-PCF). L'année dernière, Nîmes est entrée dans le dispositif « d’expérimentation de la mixité sociale » proposée par l'ex-ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem. Un choix qui répond à un constat, peu glorieux : « Malheureusement aujourd'hui, un élève de Diderot n'a pas les mêmes chances de réussir qu'un élève de Révolution… » soulève Nathalie Nury, vice-présidente en charge des collèges.

À Nîmes, les chiffres sont alarmants... Les 16 collèges (public/privé confondus) ont un IPS (Indice de Progrès Social*) neuf points en-dessous de la moyenne départementale . En clair : les collégiens aisés ne côtoient pas leurs camarades des classes populaires.

Où iront les 270 élèves ?

Sur les 270 élèves de Diderot, « 40 iront dans des établissements privés. 110 collégiens étudieront à Jules Verne. Il n’y a pas beaucoup de mixité sociale, mais c’est un établissement ouvert, moins vieux que Diderot avec de bons résultats. Enfin, 120 élèves iront à Jean Rostand. L’établissement où à Nîmes, tout le monde veut aller ! » a décliné Nathalie Nury. Pour ce faire, le Département a dû baisser les effectifs de Jean Rostand de 50 élèves : « ils partiront à Jules Verne et à Feuchères. » Une mesure qui n’est pas sans mécontenter plusieurs parents d’élèves de Jean Rostand.

« Le couperet de la fermeture était inévitable » ajoute Richard Tibérino « D’ailleurs, je regrette que vos prédécesseurs comme Damien Alary et Jean Denat aient pu enfumer des populations sans avoir le courage politique de fermer, à temps et en douceur, ce collège. »

Une évaluation de ces nouvelles affectations sera mise en place. Aussi, les services du DASEN (Directeur Académique des Services de L'Éducation Nationale) refuseront les demandes de dérogation, à moins qu'elle aient été « accordées précédemment. »

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com

*Cet indice tient compte du niveau de diplôme des parents, des conditions matérielles de la maison, de l’ouverture culturelle...

Et aussi :

À Nîmes, 8 collèges sur les 11 publics de la commune sont concernés par cette nouvelle sectorisation. Les autres modifications ont été réalisées « par effet domino » à la fermeture de Diderot. Présente dans le public, l’ex-adjointe à l’éducation de la Ville, Valérie Rouverand, a été saluée pour sa participation dans l’élaboration de cette nouvelle carte. Elle aura permis notamment de faire « concorder les secteurs des collèges avec ceux des écoles élémentaires. » 

Le FN vote contre. Élu du canton de Beaucaire, Jean-Pierre Fuster a justifié son opposition en prétendant qu’à Nîmes « la mixité sociale est déjà une réalité dans les collèges (Sic) » Après un léger lapsus sur l'établissement « Jean Roustan » (au lieu de Jean Rostan), le frontiste a considéré « légitime » les « craintes de certains parents relatives à la sécurité et au niveau scolaire de leur enfant ». Des propos qui ont déclenché l’indignation de la majorité des élus : « Vous vous rendez compte de ce que vous dites ! Vous êtes en train de parler de gamins qui ont 12 ans ! Dans ce quartier, que vous ne connaissez pas, la seule chose qui nous préoccupe, c’est la réussite éducative des gamins ! » a rétorqué le président PS du Département.

Lire aussi :

CARTE SCOLAIRE Les parents de Jean Rostand bloquent le collège

DÉPARTEMENT La carte scolaire admise sans mention

LE 7H50 d’Emmanuel Bois : « Nous voulons un vrai débat sur la carte scolaire »

NÎMES Les collèges face au défi de la mixité

NÎMES Nathalie Nury : « Fermer le collège Diderot, la décision est prise »

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité