Economie

GARD RHODANIEN Reconfinement : Grisbi dénonce « un grand flou »

Le président de Grisbi Vincent Champetier (2e en partant de la D.) entouré de ses vice-présidents (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le président de Grisbi Vincent Champetier (2e en partant de la D.) entouré de ses vice-présidents (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans un communiqué de presse, l’association Grisbi, qui regroupe les entreprises du service, du bâtiment et de l’industrie du Gard rhodanien, critique les différentes mesures sanitaires prises face à l’épidémie de covid-19 et au premier chef le reconfinement.

« Si la situation sanitaire nécessite de nouvelles mesures fortes, nous ne pouvons que regretter celles prises qui entretiennent le flou, comportent trop d’incohérences pour faire l’unanimité et mettent en péril des pans entiers de notre économie », estime Grisbi.

« Manque d’équité, incohérences, nous regrettons ce manque de concertation qui suscite beaucoup de colère auprès de professionnels qui avaient suivi les directives gouvernementales pour poursuivre leur activité, tout en protégeant leur clientèle grâce au respect de protocoles sanitaires mis en place, nécessitant parfois un investissement financier important dans une période déjà très compliquée financièrement », poursuit l’association.

Redoutant que ces mesures ne précipitent les consommateurs dans les bras des géants du e-commerce, Grisbi « attir(e) l’attention de nos dirigeants sur les graves conséquences économiques et humaines à venir si rien ne change, de surcroit en cette période propice à une consommation dense. Sans changement, cela pourrait donner le coup de grâce à certains professionnels déjà fragilisés par le confinement de ce printemps. »

Dans ce contexte, Grisbi appelle « à la solidarité de tous : professionnels, élus et citoyens. A travers une consommation locale, nous avons tous la possibilité de limiter les dégâts. Faisons preuve d’imagination, changeons nos habitudes, privilégions le commerce local, grâce notamment à des bons d’achats ou des chèques ‘Fedebon’. Soyons solidaires envers nos restaurateurs qui mettent en place la vente à emporter et faisons la promotion à outrance des dispositifs existants tels ‘click and collect’ ou ‘Achat ville’, les sites marchands de nos acteurs locaux. »

De son côté, Grisbi annonce un partenariat en train de notre avec les commerçants spiripontains, et la signature probable d’ici la fin du mois de la charte acheter local par un grand donneur d’ordre du secteur. Par ailleurs, « La campagne Loyal au local va connaitre une nouvelle étape avec comme financeur principal Le Collectif (entité regroupant les associations d’entreprises du Gard Rhodanien), la participation de l’agglomération du Gard Rhodanien (a l’heure où nous écrivons ces lignes nous attendons la position des chambres consulaires (CCI et CMA)) , nous allons également offrir la possibilité aux professionnels non adhérents de communiquer leurs offres à nos 142 adhérents et enfin, nous n’oublions pas le personnel soignant qui chaque dimanche de novembre recevra une attention de notre part en partenariat avec nos amis de Port L’Ardoise », ajoute Grisbi.

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité