Bagnols-UzèsEnvironnementPolitique

GARD Éric Piolle, candidat à la primaire écologiste pour la présidentielle, en visite dans l’Uzège

Le maire de Grenoble,
Les membres de Citre ont présenté le fonctionnement de leur coopérative au candidat de la primaire écologiste. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce lundi, Éric Piolle était en visite dans l'Uzège. Le maire EELV de Grenoble est candidat à la primaire écologiste pour désigner le partant à l'élection présidentielle 2022. Cette étape par le Gard fait partie de son tour de France pour faire campagne.

Pas de meetings, pas de réunions... C'est la méthode qu'il a choisi pour mobiliser ses sympathisants. Il en est à son 40e déplacement depuis le mois de juin : "C'est comme ça que je sens l'énergie, où ça bouge, où on confronte les propositions que l'on fait. [...]  Rencontrer les gens de toute la France, cela enrichit ma vision et cela permet de tester mes intuitions", assure le candidat.

Il a fait un premier saut à Garrigues-Sainte-Eulalie pour rencontrer les membres de la coopérative Citre, en compagnie également du maire, Didier Kielpinski, et de Bérengère Noguier, vice-présidente au Département déléguée à la Transition écologique. Le rendez-vous était donné devant l'ombrière photovoltaïque du foyer communal. Une belle réalisation de Citre, terminée fin 2018.

En 2021, sept projets ont été menés par la coopérative. Avec à chaque fois le même processus : une poignée de citoyens financent la quasi totalité de l'installation photovoltaïque, parfois complétés par des aides des collectivités. Le reste est apporté par les fonds propres de Citre. Les citoyens placent leur argent et le récupéreront dans 3, 5 ou 10 ans avec des intérêts. Aujourd'hui, Citre compte 290 coopérateurs.

Il reste deux semaines avant le premier tour de la primaire écologiste

La production d'électricité est revendue (3 000 € par an ici sur le toit du foyer communal, NDLR), la mairie touche un loyer pour la location de l'espace public. Car tout le photovoltaïque est installé sur des bâtiments publics. "Je rencontre énormément sur le territoire d'initiatives citoyennes. Ce sont des projets fédérateurs qui ont du sens", atteste le candidat grenoblois.

Il a aussi évoqué avec les membres de Citre le problème des rachats de forêts, de terrains agricoles "pour faire un maximum de profit. Ça, ça ne marche ni pour le développement territorial ni pour la lutte contre le réchauffement climatique". Éric Piolle s'est ensuite rendu à Uzès pour dédicacer son livre "De l'espoir ! Pour une république écologiqueet pour une rencontre avec les citoyens.

Pour rappel, tout citoyen dès 16 ans peut voter à la primaire écologiste en ligne sur le site lesecologistes.fr/.  Le premier tour se déroulera du 16 au 19 septembre et le second du 25 au 28 septembre. On saura qui d'Éric Piolle, Delphine Batho, Yannick Jadot, Sandrine Rousseau ou Jean Marc Governatori sera désigné.

Marie Meunier

Retrouvez l'interview d'Éric Piolle parue dans Objectif Gard ce dimanche en cliquant ici.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité