Economie
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 25.04.2012 - stephanie-marin - 1 min  - vu 95 fois

L’AÉROPORT DE NÎMES VISÉ PAR LA COMMISSION EUROPÉENNE

Une enquête a été ouverte ce mercredi 25 avril par la Commission européenne concernant la conformité aux règles européennes de la concurrence des accords entre les pouvoirs publics et l'aéroport de Nîmes et des remises sur les redevances aéroportuaires accordées à Ryanair.

Entre 2000 et 2006, la Chambre de commerce locale qui exploitait le terminal jusqu'à décembre 2006, aurait touché 2 millions d'euros de subventions publiques. Auxquels s'ajouteraient des avances de trésorerie pour plus de 9 millions d'euros. Fin 2006, c'est Veolia Transport a repris l'exploitation du site recevant là encore subventions. Des aides accordées par les collectivités (municipalités, Conseil général du Gard et Conseil régional Languedoc-Roussillon) qui pourraient avoir été destinées à des dépenses ordinaires de fonctionnement ce qui est une infraction aux règles de l'Union Européenne.

Par ailleurs, la Commission européenne devrait aussi s’intéresser aux accords passés entre l'aéroport de Nîmes et Ryanair, précisément les remises sur les redevances aéroportuaires, afin de savoir s'ils "sont susceptibles de conférer à la compagnie aérienne un avantage économique indu" apprend-on de l'AFP.

Stéphanie Marin

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais