Ecologie.Economie

PAVILLON BLEU : Le Grau-du-Roi récompensé pour la propreté de ses plages

Les plages du Grau-du-Roi ont reçu leur Pavillon bleu, un éco-label à visée internationale pour le respect de l'environnement.

28 communes de la région du Languedoc-Roussillon (meilleur résultat national) ont obtenu leur pavillon bleu en récompense des efforts menés sur les plages pour le respect de l'environnement sur le thème de la qualité des eaux de baignade. Dans le Gard, seul le Grau-du-Roi s'est illustré et pourra dès cet été hisser le pavillon bleu, un label à forte connotation touristique, symbole d'une qualité environnementale exemplaire, sur ses plages.

Au tout début du mois, l’office français de la Fondation pour l’Éducation et l’Environnement en Europe décernait ses fameux pavillons bleus, un label de renommée internationale, et de grande notoriété, récompensant les efforts déployés par les ports de plaisance en faveur de la gestion environnementale et de la promotion d’un tourisme durable. Deux ports gardois s'étaient ainsi fait remarquer : Port-Camargue au Grau-du-Roi et le port de Bellegarde sur le canal du Rhône à Sète.

Autre pavillon bleu, autre thématique. En cette fin du mois de mai, la Fondation a révélé son palmarès concernant la qualité des eaux de baignades et les efforts entrepris par les communes pour respecter l'environnement. À quelques jours de la saison estivale, c'est de bon augure. En tout, ce sont 136 communes et 377 plages de France se sont vues décerner le Pavillon bleu, 3 540 sites sur 46 pays, preuve qu'en 25 ans, le label a su s'imposer dans le paysage touristique. Et cocorico, le Gard et notamment le Grau-du-Roi (La pointe de l'Espiguette, Port-Camargue Sud et Nord, Rive Droite et le Boucenet) peut se vanter de faire partie de cette prestigieuse liste.

Car obtenir l'éco-label n'est pas chose facile. Pour les communes, participer au programme Pavillon Bleu, c’est s’engager sur le long terme et suivre des recommandations émises chaque année par les jurys. Cette démarche donne le temps aux élus de faire émerger et s’approprier un réel projet qui répond aux exigences du développement durable. Ainsi, il faut absolument que les eaux de baignades soient de catégorie "Excellent" avec cinq analyses minimum des eaux par saison et un maximum d'intervalle de 30 jours. Il faut également des poubelles avec une collecte sélective, des points d'eau potable etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité