PolitiquePolitique.

MUNICIPALES 2014. Jean-Paul Boré met la pression pour une « union large de la gauche dés le 1er tour »

Jean-paul Boré
Jean-paul Boré, porte-parole et co-fondateur de l'association "Tous Pour Nîmes"

 

Les municipales de 2014 à Nîmes n'en finissent pas d'user de l'encre. Dernier en date, Jean-Paul Boré, vice-président du Conseil Régional et porte-parole de l'association Tous Pour Nîmes, qui s'impatiente de voir les "grands partis" se décider d'envoyer un candidat à la bataille de l'année prochaine.

"Depuis de nombreuses semaines, un paysage politique bizarre s’installe concernant les prochaines municipales à Nîmes. Dans l’équipe sortante, l’heure est clairement au resserrement de l’union pour ne prendre aucun risque en 2014.(...) En face en revanche, c’est toujours le non-dit qui règne, c’est l'ambiguïté, c’est le « un coup j’y vais, un coup j’y vais pas », c’est toujours les incantations sur la nécessité de l’union, mais sans qu’aucun acte ne vienne traduire concrètement cette volonté affichée."

Partisan d'un rapprochement large avec l'ensemble de la gauche, Jean-Paul Boré, veut une clarification des positions le plus rapidement possible notamment avec le Parti Socialiste : "Je tiens à redire une fois encore, avec un peu plus de gravité encore, ce que j’ai déjà dit à maintes reprises : sans une union large, dès le premier tour, de toutes celles et ceux qui souhaitent la victoire d’une équipe et d’un projet alternatifs à l’actuelle gestion de la droite, c’est cette dernière qui emportera la mise à nouveau. Cette évidence saute aux yeux de tous. Et pourtant, tout se passe comme si, au-delà des proclamations unitaires, chacun faisait ses petits calculs dans son coin, pour qu’au final s’impose ce que l’on appelle « le jeu habituel des partis »."

Et se refuse à envisager des tractations d'entre deux tours : "des listes séparées au premier tour ; et puis, dans la semaine de l’entre-deux tours, les rabibochages et marchandages classiques et hâtifs, qui ont pour caractéristique essentielle d’échapper totalement aux « citoyens ordinaires ». Inutile de dire que, dans ce schéma traditionnel, parler de « donner la priorité au projet municipal » relève de l’authentique mascarade, de la tromperie pure et simple à l’égard des électeurs. Cette voie-là, c’est celle de la défaite. (...) il ne faudra pas, il ne faut pas compter sur nous pour tremper si peu que ce soit dans ces combinaisons d’appareils et de coulisses, caricature de démocratie qui ne contribuent pas à rehausser la dignité de la politique, ce dont elle a le plus urgent besoin".

Pour l'ancien membre du PCF, "Seuls le parti des Le Pen et l’abstention sont sûrs de prospérer sur la lassitude et le désaveu croissants engendrés par de tels jeux tacticiens à courte vue !"

Il rajoute, un brin menaçant : " sans la clarté et la sincérité de tous, à TPNA nous sommes prêts à prendre toutes nos responsabilités"

Affaire à suivre, forcément !

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “MUNICIPALES 2014. Jean-Paul Boré met la pression pour une « union large de la gauche dés le 1er tour »”

  1. Il a raison ce Boré… Sans union l’équipe Fournier va passer. En même temps, son bilan sera que très difficilement attaquable et la direction que semble prendre la prochaine municipale laisse augurer le meilleur pour l’UMP. Fournier est à Nimes ce que Frêche était à Montpellier : un personnage indéboulonnable.

  2. Dumas n’a aucune chance sur Nîmes et apparaitraît, à l’opposé du contrat de moralisation de son parti, comme une cumularde. Alary toujours malade ne prendra pas le risque de laisser son fauteuil de président du CG même pour celui de l’Agglo. Et personn d’autre au PS n’apparait comme challenger si ce n’est Jean-Paul Boré. Ils le reconnaissent tous désormais, Boré est un danger. Mais ils devraient plutôt réaliser que Boré est une chance, celle de redonner confiance aux électeurs éloignés de la politique grâce à son projet citoyen visionnaire. Quand au Front de gauche, ils font front comme d’habitude et devraient eux aussi s’ouvrir au rassemblement. Peu importe, le vrai danger est désormais identifié !

  3. c’est vrai qu’il y en a marre de l’alternance entre la droite et la gauche à Nîmes comme partout ailleurs.
    Fournier ou Alary, Dumas ou Boré, Lachaud … de la ville à l’agglo, de la région au département ils gèrent ensemble depuis maintenant depuis trop longtemps.
    Nîmes a besoin d’alternative.

  4. « Veritas » je ne sais pas d’où vous tenez l’information que certains au PS reconnaitraient Jean Paul Boré comme seul challenger … Attention a ne pas prendre ses désirs pour des réalités.

  5. En attendant, il est le SEUL à appeler à l’Union de l’Ensemble de toutes les Forces de Gauche et au delà même.
    Il est le SEUL à élaborer un projet avec le maximum des nîmois et des nîmoises.
    Il est le SEUL à compter sur les efforts personnels des membres de l’association TPNA et les contributions de nos citoyens nîmois et qui ne bénéficie pas financièrement d’un APPAREIL POLITIQUE.
    Il est le SEUL à ne pas être sur des stratégies d’élimination des personnes mais plutôt à RASSEMBLER LE MAXIMUM DES PERSONNES en cassant les clivages politiques.
    Je vous invite à venir découvrir son livre le 05/06/2013 à 18h00 64 rue de la Républiqu

    1. A Anne Guibert: « il est le seul à appeler à l’Union », vous avez raison, mais autour de son seul nombril, comme il l’a démontré lors des dernières régionales en méprisant le vote de 80% de ses camarades. Il n’ a été toute sa vie qu’un permanent, syndical puis politique, qui a vécu des cotisations versées par ses « camarades », qu’il n’hésite pas à renier pour servir ses ambitions et son ego!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité