Politique

MANDUEL-REDESSAN Lancement de la concertation autour des aménagements de la gare LGV

Le coût des aménagements nécessaires à la desserte de la gare (hors déviation de la RD999) est estimé à 15 M d'€.
Le coût des aménagements nécessaires à la desserte de la gare (hors déviation de la RD999) est estimé à 15 M d'€.
Le coût des aménagements nécessaires à la desserte de la gare (hors déviation de la RD999) est estimé à 15 M d'€.

Jusqu'au 30 mai, Nîmes Métropole consulte les citoyens sur les aménagements de la gare TGV Manduel-Redessan. L'occasion pour le président UDI de rétablir ses vérités sur "le projet phare" de l'agglomération. 

Yvan Lachaud a eu du mal à dissimuler son exaspération, hier, lors du lancement de la consultation sur les aménagements de la gare de Manduel-Redessan. Il y a une semaine, les États généraux du rail, organisés par la Région, ont donné une tribune aux opposants au projet. Le projet "phare" de Nîmes Métropole, persiste l'exécutif qui, malgré le moratoire de la Région, martèle : « des engagements ont été pris, une convention de financement a été signée 24 avril 2012 ». Ce qui agace surtout Yvan Lachaud, c'est la mauvaise publicité réalisée autour de l'infrastructure. « On passe notre temps à chercher des investisseurs, c'est notre job et notre volonté, mais avec ces discours, on abîme l'avenir de ce projet », regrette-t-il.

Aménagements de l'avenue de la gare et de la RD3

Une fois la colère exprimée, Yvan lachaud est revenu sur l'objet de la conférence de presse.  Jusqu'au 30 mai, les citoyens sont appelés à se prononcer sur « l'avenue de la Gare » qui doit relier la RD3 à la future gare LGV. Imaginées par le cabinet d'architecte-urbaniste Bernard Reichen, trois variantes de cette avenue sont soumises à la concertation. Le tracé préférentiel démarrer de la RD3 au niveau du collège de Manduel pour rejoindre la gare. "C'est celui qui impacte le moins l'environnement", explique les services de Nîmes Métropole, maître d'oeuvre de l'opération.Les études ont, en effet, diagnostiqué au sud de la zone concernée, une espèce protégée : la magicienne dentelée, une sauterelle grande et asexuée.

Le second aménagement se fera sur la RD3 qui relie Manduel à Redessan. Nîmes Métropole souhaite "aménager et sécuriser cette deux fois une voie par un traitement pour les modes doux et les piétons". Au niveau de la voie ferrée, une passerelle piétons-cycles pourrait être construite permettant de sécuriser les déplacements mais également, de régler le problème de la desserte du collège pour Redessan.

Les habitants ont jusqu'au 30 mai pour se prononcer*. Les points de vue exprimés, serviront de support au démarrage de l'enquête publique, préalable à la DUP (déclaration d'utilité publique) et, par conséquent, au démarrage des travaux.

Coralie Mollaret

*Deux réunions publiques sont organisées. Redessan : le 18 mai à 18h30, salle de la fontaine, chemin du stade. Manduel : le 24 mai à 18h30, salle Bernard Gimenez, avenue Pierre Mandès-France.

Lire aussi : ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

GARE TGV MANDUEL Richard Tibérino trouve l’attitude d’Yvan Lachaud “bizarre”

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité