Politique

NÎMES MÉTROPOLE Le tracé de la ligne Est-Ouest approuvé

Source : Nîmes Métropole.
Source : Nîmes Métropole.

Adopté à la majorité, le tracé de la ligne 2 du TCSP (Transport Collectif en Site Propre) a suscité plusieurs critiques de l'opposition. 

Une nouvelle étape a été franchie lundi soir en conseil communautaire. À l'issue de la consultation avec les habitants, les élus communautaires ont approuvé à la majorité le tracé de la ligne 2 du TSCP, reliant Nîmes d'Est en Ouest. Après avoir privilégié l'axe Nord-Sud, l'Agglo s'attaque à une seconde ligne structurante, estimée à 118 M.

Sur le territoire métropolitain, 75 % des déplacements domicile-travail se font en voiture, selon l'agence INDDIGO, qui a établi un diagnostic de l'Agglo. Cela entraîne la congestion et saturation de certaines voies, comme la RD 6068, la RD40 et la RN106. D'Est en Ouest, la T2 concerne 64 000 habitants, 34 000 emplois et 22 000 scolaires, selon les éléments délivrés lors des réunions de concertation. "Les plus fortes densités urbaines et d'emplois sont observées sur cet axe", commente l'agence.

Dans les grandes lignes, le TCSP partira de Paloma, desservira le Mas de Mingue, le Chemin-Bas, passera par le boulevard Talabot avant de rejoindre la gare, remontera l'avenue Feuchères, l'avenue Jean Jaurès puis l'avenue Kennedy. Il terminera sa course rue de Lannec, près du centre hospitalier de Nîmes. Au total, 11,5 km et 21 stations.

Une ligne "au rabais" pour la gauche 

À l'exposé de la délibération, l'opposition ronge son frein. Si elle estime que Nîmes Métropole aurait dû s'attaquer en priorité à l'axe Est-Ouest, François Seguy déplore que le tracé de la T2 ne soit pas "à la hauteur des besoins". Membre du groupe IEC (Intérêt et Esprit Communautaire), Rémi Nicolas n'est pas non plus satisfait du résultat. L'élu de Marguerittes déplore que la délibération ne mentionne pas "l'extension de ce tracé aux communes de l'Agglo. Le TCSP aurait pu être une réelle alternative à la voiture", évitant ainsi les embouteillages provoqués par ceux qui, "tous les jours, effectuent le trajet domicile/travail".

L'absence de desserte pour l'hôpital a également été mise sur la table. L'exécutif l'explique par "les contraintes de trafic de la RN 106 et les caractéristiques des voies de circulation du CHU". Toutefois, Nîmes Métropole prévoit la mise en place de navettes reliant le terminus du TCSP à l'établissement public.

En octobre 2017, l'enquête publique devrait être lancée pour une mise en service prévue fin 2019.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité