A la unePolitique

MUNICIPALES Le Parti socialiste présent dans huit communes

À l’approche des municipales 2020, le Parti socialiste s'organise. Si dans la plupart des communes les cas sont tranchées, celui de Bagnols pose question. 

Nîmes, Alès, Bagnols-sur-Cèze, Villeneuve-lès-Avignon, Saint-Gilles, le Grand’Combe, Le Vigan et Vauvert. C’est la liste des communes où les socialistes seront présents pour les Municipales des 15 et 22 mars 2020. À Nîmes, Alès et Villeneuve, pas de surprise. Les prétendants ont déjà été investis par les militants : Jérôme Puech dans la capitale gardoise, Arnaud Bord dans les Cévennes et Brigitte Philibert dans le Gard rhodanien.

À l'issue d'un nouvel appel à candidature - clôt le 23 septembre -, d'autres socialistes ont fait part de leurs velléités. À Saint-Gilles, Paul Gabriel y va pour défendre les couleurs de la Gauche. Au Vigan, le président du Symtoma (Syndicat mixte de traitement des ordures ménagères et assimilés Aigoual Cévennes Vidourle), Gérald Gervasoni, se présente comme le premier des socialistes. 

La situation de certaines autres communes n'a pas encore été éclaircie. À La Grand'Combe, les socialistes, qui partagent le pouvoir avec le maire communiste, Patrick Malavieille, attendent toujours la décision du sortant. À Vauvert, le maire socialiste sortant et premier fédéral, Jean Denat, laisse toujours planer le mystère sur sa candidature. S'il a demandé une dérogation lui permettant de se déclarer candidat à sa succession le plus tard possible, il devra sortir du bois avant le 3 novembre.

Délicate situation bagnolaise

À Bagnols, la situation est plus délicate. Deux socialistes ont déclaré leur volonté de défendre les couleurs de leur famille politique. D’un côté, Rémy Salgues, adjoint au maire de Bagnols et secrétaire de la section Bagnols Ville. Ce dernier se verrait bien continuer l’aventure aux côtés du maire soutenu par LREM (La République en marche), Jean-Yves Chapelet.

Reste que ses ambitions sont contrariées par un adversaire inattendu : le socialiste Armand Marchand, 83 ans. Lui, voit d’un mauvais œil la poursuite de l’aventure avec le premier magistrat. Les socialistes bagnolais seront appelés à voter le 7 novembre. Mais Rémy Salgues a d'ores et déjà. décidé de retirer sa candidature. Dans la capitale du Gard rhodanien, il y a de fortes chances que les socialistes se présentent en ordre dispersé.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité