A la unePolitique

NÎMES La députée Françoise Dumas éclaboussée… par sa piscine

La députée du Gard Françoise Dumas Photo DR/Objectif Gard

L’information a été révélée hier par nos confrères du Canard Enchaîné. Sans autorisation, la députée La République en Marche a fait construire une piscine dont l'enceinte empiète sur un terrain municipal... 

La tête dans sa campagne pour les Législatives, Françoise Dumas aurait-elle fait preuve de négligence ? Ou se pensait-elle au-dessus des lois ? En mars 2012, la conseillère régionale - alors socialiste - dépose une demande de permis de construire auprès de la ville de Nîmes. Pour survivre aux étés caniculaires de la capitale gardoise, la parlementaire souhaite alors se faire construire une « piscine traditionnelle enterrée de 12 x 3 mètres » avec « un local de 3 m2 et une plage en béton de 50 m2 », révèle l'hebdomadaire satirique.

Jusque là, ça coule de source. Sauf que l’élue serait allée un peu vite en besogne : « J’ai considéré qu'en l'absence de réponse de la mairie, je pouvais poursuivre mon projet [...]  Il y a eu un manque de diligence », reconnaît la députée. Laquelle tente de se justifier : « Le contexte de ma campagne des Législatives me rendait peu disponible pour mes démarches administratives personnelles. » Et la Nîmoise d'assurer qu'elle n'a eu connaissance d'aucun refus de la municipalité pour ses travaux.

Dans cette affaire certainement plus trouble que l'eau de sa piscine, une chose est pourtant sûre : les entrepreneurs en charge des travaux n’ont pas eu le compas dans l’œil. L'enceinte de la piscine de la parlementaire empiète sur le terrain municipal situé à côté de son domicile. Informée de l'irrégularité, elle réagit : « J'ai demandé aux services de la mairie d'engager toutes les procédures nécessaires pour régulariser cette situation », jure Françoise Dumas. 

Beau joueur, le maire Les Républicains de Nîmes, Jean-Paul Fournier, a accepté de lui vendre ce terrain de 323 m2, initialement destiné à accueillir un réservoir d'eau potable. « La communauté d'Agglomération n'avait pas besoin de l'entière parcelle de la mairie pour réaliser son projet, qui a vocation à se réaliser comme prévu », relativise l’intéressée. La vente du terrain sera soumise aux conseillers municipaux lors du prochain conseil municipal de Nîmes, le 16 novembre.

Mais d'ici là, son ancien camarade socialiste, Christophe Geneix, propose sur les réseaux sociaux : "Sa piscine étant en partie sur le domaine public, il faudrait organiser un rassemblement pour aller s'y baigner..." Chiche ! Tous en maillot chez la députée ! 

Tony Duret et Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

3 réactions sur “NÎMES La députée Françoise Dumas éclaboussée… par sa piscine”

  1. Selon que vous serez faible ou puissant, la justice vous rendra blanc ou noir… et ça continue, pour elle ça ne va même pas passer en justice !

  2. Madame la députée, j’ose croire que la présidente de la commission de la défense nationale et des forces armées est beaucoup plus vigilante là, qu’ici.
    Je vous invite a faire le ménage dans les rangs. Nous savons que certains au sein de la grande muette prônent et prêchent jusqu’à être fichés pour cela.
    Dites nous que oui et que nous allons vous entendre sur la question sous peu.
    D’ici là, bonne baignade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité