Politique

MUNICIPALES À Bagnols, « Convergences citoyennes » choisit Christian Roux et veut toujours rassembler

Alain David et Christian Roux, de la liste Convergences citoyennes, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La liste Convergences citoyennes a désigné sa tête de liste en la personne de l’élu d’opposition actuel Christian Roux, membre du Parti radical de Gauche (PRG) et compte toujours « arriver à un rassemblement de toutes les bonnes volontés. »

Christian Roux mènera donc la liste Convergences citoyennes en mars prochain à Bagnols. « Une décision prise lors d’un vote au sein de l’association », explique-t-il, lui qui était candidat face à Alain David. Les deux l’affirment : « Nous n’avons figé aucun poste, il y a un temps pour tout. » Pour l’heure, le temps est encore à la construction et à l’affinage d’un programme, « autour d’un socle de valeurs communes », souligne Christian Roux. Un programme, « alimenté et enrichi » par les réunions thématiques organisées par le groupe. La prochaine se tiendra ce jeudi 19 décembre à 18 heures à la salle des Samouraïs, sur l’économie sociale et solidaire.

La liste, qui se revendique « citoyenne », s’est donc choisie un homme encarté, déjà candidat en 2014, pour la conduire. « Il est important aussi de mettre en avant des gens qui ont un peu d’expérience et de notoriété », estime Christian Roux, qui l’affirme, avec Alain David : « Nous fonctionnons en binôme. » Et le probable futur candidat de mettre en exergue « les compétences techniques » d’Alain David, qui a été « directeur de préfecture. » « La liste reste citoyenne à plus de 75 % », affirme ce dernier.

Et Christian Roux le martèle : « Nous ne désespérons pas d’arriver à une union très large de la Gauche », quand Alain David parle de « rassemblement de toutes les bonnes volontés en vue d’un objectif commun. » Le tout dans un contexte qui s’est singulièrement refroidi avec l’autre liste de Gauche, celle qui comprend notamment le Parti communiste français, la France insoumise ou encore l’ex-leader Gilet jaune, Jérôme Jackel. « Nous leur avons proposé plusieurs rencontres, c’est un peu au point mort », regrette Christian Roux.

Un appel au rassemblement

Les débats entre les deux groupes achoppent notamment sur la personne de Christian Roux. « Oui, mais je n’ai jamais fait partie de la majorité municipale, moi, alors que le PCF y était entre 2008 et 2014 », se défend-t-il, tout en rappelant qu’en termes de rassemblement, Convergences compte déjà dans ses rangs le PS, le PRG et les écologistes. « Je ne comprends pas trop les positions du PCF, leurs velléités et atermoiements du moment, reprend Alain David. S’ils veulent un duel mortifère entre La République en marche et le Rassemblement national, leur attitude pourrait y conduire. Nous n’avons de cesse de maintenir la porte ouverte, nous souhaitons être tous rassemblés. » Et Alain David de parler de « brouillard » pour décrire la situation actuelle. « Et le brouillard a pour caractéristique principale de ne pas durer très longtemps », ajoute-t-il.

En attendant, la liste continue de travailler, « dans la sérénité », souligne Alain David. « Il y a un travail mené depuis presque un an, avec la rédaction d’une charte, avec quatre objectifs, trente engagements, un travail de fond a été mené, avec nos compétences », renchérit Christian Roux. De quoi, espèrent-ils, arriver à remporter la mairie et ne pas « faire de la figuration » dans l’opposition, selon les termes de Christian Roux. « Quand on est dans l’opposition, on n’a aucun pouvoir décisionnel, on est peu écouté », poursuit-il, lui qui estime que « on a perdu six ans. »

Les deux hommes estiment que « l’économie est le nerf de la guerre » et veulent, s’ils sont élus, « faire moins une Agglo de services que de projets » et impliquer plus avant les citoyens, via notamment un budget participatif. « C’est une nouvelle façon d’appréhender la politique », résume Alain David.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

3 réactions sur “MUNICIPALES À Bagnols, « Convergences citoyennes » choisit Christian Roux et veut toujours rassembler”

  1. A chaque fois que l’on a souhaité rencontré Christian Roux il remettait les RDV, la seul fois que nous avons rencontré son groupe il était absent.
    Ce que propose Christian Roux ce n’est pas un rassemblement mais un ralliement derrière sa personne.
    Sa fusion en 2014 avec la droite et son appartenance au groupe de droite pendant la mandature pose problème. A plusieurs reprises je lui ai dit de quitter ce groupe et ainsi préserver l’avenir. En vain
    Effectivement les communistes ont participé à la majorité municipale de 2008 a 2014.
    Devant le manque de démocratie ( municipalité dirigée par trois ou quatre personnes, plus des alliances avec le modem nous avons décidé de ne plus participer à cette majorité
    L’histoire nous a donné raison puisqu’ en 2017 une grande partie de la municipalité menait campagne pour le candidat LREM, et que J.C REY rejoignait ce mouvement.
    Je me dois de relever une divergence de fond,
    L’équipe Roux est d’abord pour un rassemblement des partis (sauf la FI qu’ils ont laissé de côté) puis des citoyens de « bonne volonté.
    A l’inverse nous sommes pour une liste citoyenne composée d’encartes et de non encartés conduite de préférence par un non encarté et soutenue par les partis politiques qui le souhaitent
    Je doute que sur ces deux points, tête de liste, et stratégie nous trouvions un accord.
    Je le déplore, peut être que la raison l’emportera, mais le temps presse
    Michel TORTEY
    Secrétaire de la section GARD Rhodanien du PCF

  2. « La FI qu’ils ont laissé de côté » alors que la FI refuse toute alliance avec les partis ! on croit rêver …
    et un PC gard rhodanien qui représente quoi à l’heure actuelle pour donner des leçons de morale et jouer les juges suprêmes ?
    oui le PC quand il siégeait avec Rey a bien joué les beni oui oui, voilà sa façon de ne plus participer à cette majorité …
    aujourd’hui le PC juge en se concentrant sur une liste voire un individu, et en affirmant détenir la Vérité, quelle fine analyse politique !
    pendant ce temps le RN et Chapelet se gaussent ! pathétique !!!!

    1. La FI refuse toute alliance avec les partis ? Divergence vous vous moquez du monde. L’ex autoproclamée cheffe FI du centre bourg de Bagnols, Sabathé, accompagnée de sa tribu jaune qu’elle menait par le bout du nez avait rejoint Convergence avant d’y être expulsée. Relisez les articles parus à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité