A la unePolitique

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Confiante, Simone Teissier vise la mairie

Simone Teissier. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Simone Teissier. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Simone Teissier, une personnalité bien connue des Saint-Hilairois, a décidé de se lancer dans la bataille des municipales avec sa liste « Ambition pour Saint-Hilaire-de-Brethmas ». Elle aura face à elle le binôme Sylvie Galtier – Patrick Guy, d'une part, et le maire sortant Jean-Michel Perret, d'autre part.

Ceux qui se souviennent des Municipales de 2014 à Saint-Hilaire-de-Brethmas doivent aujourd’hui bien rigoler. Ou pleurer… Tout dépend du camp dans lequel on se trouve. Petit bond dans le passé : au soir du 23 mars 2014, trois listes s’opposent. Celle de Jean-Michel Perret arrive en tête. Face à lui, au coude-à-coude, les listes menées par Patrick Guy et Alain Cheyrezy (dans laquelle se trouvent Sylvie Galtier et Simone Teissier, Ndlr) ne parviennent pas à s’entendre entre les deux tours, favorisant une semaine plus tard l’élection de Jean-Michel Perret.

Bis repetita ?

Six ans ont passé. Si les acteurs ne sont pas exactement les mêmes, l’Histoire semble repartir comme en 14. Début octobre, le maire sortant Jean-Michel Perret est le premier à sortir du bois avec sa liste « Initiatives » (relire ici), suivi de près par Sylvie Galtier et Patrick Guy de la liste « Agir ensemble » (relire ici). Ne manquait plus que la troisième liste. C’est désormais officiel avec Simone Teissier et son « Ambition pour Saint-Hilaire-de-Brethmas ». Jean-Michel Perret doit se frotter les mains.

Mais Simone Teissier, une retraitée de 68 ans qui aime rappeler ses 18 ans d’expérience en tant que conseillère municipale et son appartenance au parti Les Républicains (elle précise que sa liste sera sans étiquette), est convaincue que, cette fois, le scénario sera différent. D’abord parce qu’elle pense « sortir en tête » au premier tour et qu’elle demandera à Patrick Guy et Sylvie Galtier « de se retirer sans contrepartie ».

Elle assure qu’elle en fera autant si jamais ses pronostics n’étaient pas les bons. Mais pourquoi ne pas s’allier dès le premier tour ? D’autant que Simone Teissier et Sylvie Galtier étaient unies aux dernières élections ? La faute à Patrick Guy… « Pour moi, c’est hors de question de travailler avec quelqu’un comme ça. Il n’a pas voulu faire de concessions : il était irresponsable en 2014, il le sera toujours en 2020 », tranche-t-elle sans jamais prononcer son nom.

L’élue

Celle qui se présente comme « une femme de cœur » explique qu’elle a longuement hésité avant de se lancer dans cette élection. « On m’a choisie. On est venu me chercher. Avec mon bras droit, Didier Croze, qui sera mon premier adjoint, les gens nous ont appelés. Ils sont venus vers nous, ils nous ont envoyés des mails… Je ne pouvais pas les laisser tomber. J’ai une responsabilité », assume l’ancienne cadre gestionnaire d’une maison sociale pour enfants. Sa force, elle est fière de le dire, c’est son âge : « C’est un avantage parce que je suis disponible à 100%. »

Et du temps, à l’écouter, il lui en faudra pour remettre la commune sur de bons rails. « Humainement, je n’ai rien à reprocher à Jean-Michel Perret. Mais son mandat est nul, son bilan catastrophique. C’est un parachuté qui n’a pas la fibre de la commune. Il a passé quatre ans à démolir ce qu’on avait fait. En matière de logements sociaux, il a enlevé nos projets. Prenez le PLU par exemple (Plan Local d’Urbanisme, Ndlr). Il était prêt, il n’avait plus qu’à le voter en 2014. On l’a toujours pas », regrette-t-elle.

Quand on l’interroge sur son programme, celle qui a présidé l’école de danse de la commune pendant vingt ans reste floue et annonce qu’elle le dévoilera fin février. « Ce que je peux vous dire, c’est que je veux travailler avec le quotidien des gens. J’ai un volet social et je veux travailler avec les personnes en situation de handicap. Et aussi avec l’environnement », énumère-t-elle avant de conclure, optimiste : « Je le sens bien, je suis confiante ». Elle n’est pas la seule.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

1 commentaire sur “SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Confiante, Simone Teissier vise la mairie”

  1.  » Pour moi, c’est hors de question de travailler avec quelqu’un comme ça. ….. il était irresponsable en 2014, il le sera toujours en 2020 », C’est pas bien pour une femme autoproclamée de COEUR de traiter aussi mal son concurrent, pourtant à droite comme elle. Pas très charitable et un peu revancharde.
    Cela dit , on n’a jamais vu, à ce jour, un politicien ou une politicienne , dire sincèrement : « je ne suis pas un homme ou une femme de cœur, j’ai un cœur de pierre…etc « . Même le dernier ( ou la dernière) des égoïstes et margoulins en rajoute dans les auto compliments. Cette dame du parti sarkozyste a bien compris, qu’en politique, il fallait toujours dire du bien de soi , cela se répète parfois et….. on finit par oublier qui est à l’origine de la rumeur.
    Enfin, encore une qui fait dans la dentelle « la gestion actuelle est catastrophique » et donc elle va faire le DON de sa personne à la commune pour sortir de l’enfer local. Quel sacrifice! Oui, vraiment une femme de coeur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité