Politique

MUNICIPALES À Uzès, Jean-Luc Chapon inaugure sa permanence et présente sa liste

La liste "Uzès de plus belle" conduite par Jean-Luc Chapon a inauguré sa permanence ce samedi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le maire sortant d’Uzès, candidat à un septième mandat, a inauguré sa permanence ce samedi matin. L’occasion de dévoiler sa liste.

Il le revendique, « nous on met les noms et les âges, on ne cache rien » : la composition de la liste « Uzès de plus belle », conduite par Jean-Luc Chapon, est affichée sur la façade de sa permanence. Une « liste de rassemblement », comme la présente le maire sortant, sur laquelle figure notamment le conseiller régional socialiste Fabrice Verdier. Si on retrouve quelques piliers de 2014, comme Marie-Françoise Valmalle, Frank Séropian ou Thierry De Seguins-Cohorn, pas mal de nouveaux font leur entrée.

Parmi les nouveaux noms, citons l’artisan torréfacteur Julien Hurard, Anne-Sophie Lauthier, qui était encore il y a peu directrice du Haras d’Uzès ou encore la présidente du club la Fenestrelle Michèle Dubois. Le tout sous aucune bannière politique : « nous avons un parti, c’est Uzès », affirme le candidat.

Un maire-candidat qui choisira de parler plus du bilan que du programme, qu’il réserve à sa réunion publique de vendredi prochain. Jean-Luc Chapon citera ainsi le dossier Bourg-centre, la déviation Mayac - Mas de Mèze, la voirie, les vestiaires du rugby, le contrat de performance énergétique sur l’éclairage public, le « zéro phyto », la création de la maison des artisans d’art, ou encore la création d’une brigade verte à la vallée de l’Eure.

Ça, c’est pour « ce qui se voit. » Pour « ce qui ne se voit pas », Jean-Luc Chapon parlera de la perception, « elle devait partir à Bagnols, nous nous sommes battus pour la garder et nous l’avons obtenu », idem pour la CAF et la CPAM, désormais logées dans des locaux de la Communauté de communes. Le maire sortant évoquera également la mosaïque romaine, se gargarisant du fait qu’une fois analysée et restaurée, elle reviendrait à Uzès, à l’évêché.

Pour ce qui est du programme, tout ce que le maire sortant a dit est qu’il est « chiffré. » Il était d’ailleurs consultable dans la permanence. Quant à ses opposants, Jean-Luc Chapon leur réservera quelques mots : « on me reproche de faire du clientélisme car je reçois tout le monde et que je réponds à tout le monde au téléphone, l’opposition appelle ça du clientélisme, j’appelle ça être un maire responsable. »

Un maire qui, pour conserver son fauteuil, invite ses électeurs à « (se) mobiliser, on a trois semaines devant nous, trois semaines à fond. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

La liste « Uzès de plus belle » présentera son programme à l’occasion d’une réunion publique le vendredi 28 février à 18h30 à la salle polyvalente de l’ancien évêché.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité