Politique

DES NOUVELLES DE… La députée Françoise Dumas en guerre contre le Covid-19

Françoise Dumas, confinée chez elle à Nîmes (Photo : droits réservés)

Confinée chez elle à Nîmes, la présidente de la commission Défense à l'Assemblée contribue à la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Sécurité, économie ou encore social… Sur diverses sujets, l’élue La République en marche sert de relais entre le Gouvernement et les Gardois.

Pas de répit pour Françoise Dumas. Confinée à son domicile, la députée enchaîne les visioconférences avec les ministères parisiens. « J’ai plusieurs boucles avec les membres de la commission Défense, le ministère de l’Intérieur, ou encore celui des Collectivités », indique la Nîmoise qui s’est dotée d’un casque, bien pratique pour enchaîner ses appels téléphoniques. 

Présidente de la commission Défense à l’Assemblée nationale, « je suis en lien avec les groupements d’industriels et la ministre des Armées, Florence Parly. Nous sommes en train de revoir le budget de la défense puisqu’il est lié au pourcentage au PIB (produit intérieur brut). » La production intérieure des richesses de la France, vouée à diminuer en raison de la paralysie du pays, liée à la lutte contre l’épidémie de Covid-19. 

Courroie de transmission

À côté de cette mission, Françoise Dumas sert de relais entre les acteurs locaux de sa circonscription et le Gouvernement. Après l’adoption de la loi instaurant l’état d’urgence sanitaire, l’élue a envoyé le texte au maire de Beaucaire, Julien Sanchez, permettant désormais à sa police municipale de verbaliser les contrevenants aux restrictions de sortie.

En contact avec Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, l'élue tente aussi de créer des chaînes de solidarités avec le tissu économique local, comme la Fédération française du bâtiment. Elle voit d’ailleurs d’un bon œil, le déclenchement du paiement des factures par les collectivités aux entreprises, comme les mairies, les Communautés de communes ou le Conseil départemental. 

Enfin, « les députés agissent également selon leurs domaines de prédilection. » L’ex-assistante sociale est en lien avec le bailleur social Habitat du Gard pour connaître les éventuelles difficultés auxquelles il peut être confronté. « Les horaires des concierges ont été adaptés. Le personnel travaille de 5h à 8h du matin pour éviter de croiser quelqu’un et garantir la propreté des locaux », insiste Françoise Dumas. 

Un appel aux jeunes

Sur la question de la vie associative, l’auteur d’un rapport, en 2016, sur les difficultés de ces structures lance un appel aux services civiques et autres volontaires pour pourrait les aider bénévolement. « Il y a un manque criant puisque les bénévoles traditionnellement sont souvent des personnes âgées », pointe-elle. Les volontaires peuvent donc se faire connaître sur la plateforme jeveuxaider.gouv.fr 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com   

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité