Politique

SÉNATORIALES Jean Denat accueille froidement la candidature de Denis Bouad

Le premier fédéral du PS du Gard Jean Denat et Denis Bouad, président du Département. Photo : Objectif Gard.

Le président du Conseil départemental Denis Bouad vient d’annoncer sa candidature aux élections sénatoriales. Une nouvelle accueillie froidement par le premier secrétaire fédéral du Gard du Parti socialiste Jean Denat.

Dans un communiqué, le chef du PS dans le Gard affirme avoir appris la nouvelle « avec un certain étonnement, mais sans surprise, à la vue des rumeurs estivales », une candidature dont le PS local « prend acte ».

Néanmoins, Jean Denat rappelle que « cette candidature n’est malheureusement pas conforme aux règles éditées dans nos statuts. » En vertu de ces règles, les militants du PS ont désigné il y a quelques semaines le maire de Tresques et premier vice-président du Département Alexandre Pissas comme candidat en tête de leur liste pour les sénatoriales.

« De fait, et devant cette situation plus que singulière, nous réunirons dans les prochains jours un Bureau Fédéral exceptionnel et en parallèle nous solliciterons nos instances nationales pour prendre les décisions nécessaires dans pareil cas », poursuit Jean Denat.

Et le premier fédéral conclut avec un tacle en bonne et due forme sur Denis Bouad : « Reste dommageable que dans une période de reconstruction entamée par le Parti Socialiste, certaines habitudes ont encore la vie dure. »

Th.A

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

3 réactions sur “SÉNATORIALES Jean Denat accueille froidement la candidature de Denis Bouad”

  1. Très bonne nouvelle, son incompétence sera moins nocive au Sénat que dans le Gard où il a très vite montré ses limites (dues en partie à la précarité de sa majorité). Sa politique anti-écologique et son alliance avec les dinausaures du PCF n’ont rien apporté de bon ici.
    Tout ce qui fout le bazar au PS est excellent pour la vie politique gardoise, la candidature de Monsieur Bouad ne peut que diviser encore cette gauche bobo qui distribue l’argent que nous n’avons pas et qui, du coup, nous pressure.
    L’heure de la disparition du PCF dans le Gard va peut être sonner !
    Le département doit désormais être géré par la droite. L’alternance est souvent bénéfique.

    1. Mais Chloé, la Droite est quasiment dans la majorité au Conseil départemental. Seule la présidence lui échappe. L’essentiel pour ses braves gens, c’est de palper en cumulant, car pour eux, à moins de 5000€/mois tu ne peux pas vivre dignement. Et il y a les mêmes, tant à Gauche qu’à Droite. Le RN n’échappe pas à la règle.

  2. La preuve à Perpignan ou le maire s’est tout de suite fait voter une augmentation à lui, à ses adjoints et évidemment aux opposants mais dans une moins mesure. Alors que ce nouveau maire avait dénoncé l’augmentation de son prédécesseur. L’effet de manche était de dire qu’il ne cumulerait pas avec le  »salaire » de son futur mandat à l’agglo. Les élus devraient toucher uniquement l’équivalent du salaire médian en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité