Politique

DÉPARTEMENTALES Philippe Pecout candidat malgré tout sur le canton de Roquemaure

Le vice-président du Conseil départemental Philippe Pecout (Objectif Gard)
Le vice-président du conseil départemental, Philippe Pecout (Objectif Gard)

Si vous avez regardé notre émission Bonsoir le Gard hier soir, vous savez désormais que le binôme sortant sur le canton de Roquemaure entre Nathalie Nury et Philippe Pecout a vécu, la première parlant carrément de « divorce ». 

Et si la maire de Roquemaure et vice-présidente du Département est fortement pressentie pour repartir en juin prochain aux départementales, l’ancien maire de Laudun-l’Ardoise, lui aussi vice-président du Département, ne lâche pas, et annonce ce soir qu’il a décidé de repartir aux Départementales. « C’est clair pour moi depuis quelques jours et depuis hier soir plus précisément. Je serai candidat sur ce canton », nous affirme Philippe Pecout. 

S’il reste convaincu que le ticket Nury-Pecout « est un bon binôme, qui peut réussir à remporter encore le canton face au Rassemblement national » et que le bilan dudit binôme est « bon », que ce soit concernant les collèges pour l’une et sur le tourisme pour l’autre, le laudunois dit « respecter » le choix de Nathalie Nury de se choisir un autre binôme. À défaut de le comprendre...

Candidat sans étiquette 

Néanmoins, pas question pour lui de s’effacer, donc. « Je peux légitimement continuer à représenter ce canton, à apporter une voix de Gauche à la majorité et à mettre en place les projets dont la commune a besoin », estime-t-il. Et ce même si Nathalie Nury officialise sa candidature, ce qu’elle a refusé de faire hier soir sur notre plateau.

« Le choix lui reviendra, si elle est dans l’attente, moi je ne le suis pas. Les choses sont très claires pour moi », lance-t-il. Ce faisant, Philippe Pecout tire le premier, et en profite pour rappeler que « les candidats sortants ont le soutien de la présidente (du Conseil départemental, ndlr) Françoise Laurent-Perrigot. » Ce qui reste valable pour lui comme pour Nathalie Nury, du reste. 

Philippe Pecout candidat donc, mais sous quelle étiquette ? Aucune ! « Je n’ai pas de parti. Ma tendance c’est divers gauche, comme celles et ceux qui m’accompagneront », affirme-t-il, tout en précisant que son futur binôme comme les deux suppléants sont « déjà identifiés. Ce sont des gens de terrain, représentatifs. » Divers Gauche donc, malgré un soutien à Emmanuel Macron en 2017. « Comme beaucoup de socio-démocrates, j’assume sans pour autant avoir adhéré à LREM ni être un chantre d’un parti dont le bilan ne me satisfait pas sur le quinquennat », justifie Philippe Pecout. 

Un soutien qui ressemble de plus en plus au fameux sparadrap du capitaine Haddock pour un élu qui l’assure : « (son) coeur reste à Gauche, (sa) loyauté au Département a montré qu(‘il) savai(t) où (se) situer. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité