A la uneActualitésPolitiqueVidéo

FAIT DU SOIR Dans le Gard, les pompiers manifestent en mode « Casa de papel »


Près de 300 pompiers, selon les syndicats ont manifesté ce matin à Nîmes devant la direction du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours).

Fumigènes, masques et billets de banque à l’effigie de leur directeur… Ce matin les pompiers du Gard ont manifesté en mode « Casa de papel », du nom de la célèbre série espagnole diffusée sur Netflix. Leurs revendications portent notamment sur l’attribution d’une prime covid et le respect du protocole d'accord signé en 2017. 

Mobilisation des pompiers aussi à Alès 

Ce matin, plusieurs agents ont investi le parvis de la scène nationale du Cratère, « un lieu symbolique qui offre plus de visibilité à notre action que si nous étions restés devant notre caserne avenue Vincent d'Indy », indique Thibaut Maurin, sergent-chef et syndiqué à la Fédération autonome. Une action destinée à lutter contre la préservation des acquis sociaux des pompiers alésiens. Ces derniers ont notamment la dent dure contre la direction du SDIS ayant promis des embauches qui « n'arrivent jamais », pas plus que les promotions au grade d'adjudant : « Il y a des quotas mis en place qui limitent notre évolution de carrière », regrette Thibaut Maurin, qui espère la suppresion immédiate de ces quotas.
Le sergent chef évoque aussi le temps de travail : « notre directeur veut que nous augmentions notre temps de travail annuel sans contrepartie financière donc on est évidemment contre.» Aussi, les pompiers alésiens, qui auraient transporté un tiers des cas de Covid du Gard depuis plus d'un an, réclament l'obtention de la prime covid : « On sait qu'elle a été versée à beaucoup de monde. Apparemment pour nous ce n'est pas d'actualité alors qu'on est toujours là quand il faut », regrette Thibaut Maurin.

Un accord trouvé

De 9h30 à 16 heures, les responsables syndicaux se sont entretenus avec leur direction. « Nous sommes satisfaits ! Non seulement nous conservons tous nos effectifs professionnels, mais en plus nous assurons le remplacement des départs à la retraite sur les trois ans à venir », poursuit Nicolas Nadal. Un combat mené « pour être auprès des Gardois lorsqu’ils sont en difficulté ! » Au total, l’effectif des pompiers professionnels pour fin 2021 s’établira à 695 pompiers. Cela implique, avant la fin de l’année, l'embauche de 17 agents, dont quatre par mutation et deux officiers. 

En juin 2022, l’effectif se portera à 701 pompiers professionnels. Pour ce faire, 18 agents seront recrutés avec 12 départs à la retraite remplacés et quatre créations de poste. Concernant la prime covid, les négociations se poursuivent. « On n’est pas bête, on connaît les réalités des finances du SDIS (Syndicat départemental d’incendie et de secours). Nous savons que les élus sont d’accord, on va donc se laisser le temps », conclut Nicolas Nadal. 

Corentin Migoule et Coralie Mollaret 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité