EnvironnementGardPatrimoine

GARD Les idées randonnées de Roger Gleyzon, marcheur confirmé

Roger Gleyzon, marcheur émérite qui connaît le Gard comme sa poche. (Photo C.M)

Président d'un club de randonnée pendant près de 20 ans, leader du groupe de marche "Chemin faisant", le dynamique septuagénaire a arpenté l'essentiel des sentiers du département. Celui qui pratique également la plus sportive marche nordique chaque samedi livre une liste non-exhaustive de balades à consommer sans modération. 

Pour se promener en famille, marcher en famille ou randonner en club, notre département offre aux amoureux de pleine nature toute une palette de destinations qui vont combler leurs envies de sorties pédestres. La marche est une activité physique accessible au plus grand nombre et est recommandée pour la santé par l'Organisation mondiale de la santé.

Si le promeneur solitaire trouve en la marche un moyen d'introspection et de réflexion inspiré par le milieu dans lequel il évolue, la balade en groupe crée un lien social fort et durable dans le partage de l'effort et la découverte des paysages. En ces temps de crise sanitaire, une immersion dans la nature est le remède idéal pour se ressourcer et dissiper ses angoisses.

Le Gard, de par sa diversité topographique, élargi considérablement la palette de nos choix.  Depuis le littoral méditerranéen jusqu'aux crêtes cévenoles, du Gard Rhodanien jusqu'aux contreforts de l'Aigoual, une multitude de circuits parcourent notre département, il y en a pour tous les goûts. C'est depuis Gallician et Le Cailar que vous pourrez découvrir La Petite Camargue. Pour longer le bord de mer, il vous faudra aller depuis le phare de l'Espiguette, le long de la plage, en direction du Petit Rhône. L'hiver est propice à arpenter les plaines de la Vaunage ou de la Gardonnenque qui n'est pas très connue mais qui a bien des atouts avec de très beaux circuits.

Si vous aimez suivre les traces historiques, alors rapprochez-vous de Laudun pour visiter le camp de César, de Bessèges pour aller jusqu'au château d'Aujac et atteindre le château de Portes. N'oubliez pas non plus de parcourir le trajet de l'aqueduc romain qui ne se réduit pas qu'au pont du Gard. En effet, au niveau du village de Sernhac, il y a ce qu'on appelle les "tunnels de l'aqueduc". Si vous aimez les rivières, vous avez l'embarras du choix : la Cèze, les Gardons, la Vis... Pour ceux qui aiment les lacs, il y a le lac du Bonheur dans la vallée de Camprieu. C'est une destination très prisée ! Plus sauvage et tout aussi beau, le lac des Pises du côté de l'Espérou.

Pour ceux qui veulent une randonnée sportive, il y a les fameuses 4 000 marches. Ce n'est pas la plus belle, mais de loin la plus difficile, surtout si on fait l'aller-retour. Tout marcheur rêve de s'y mesurer, c'est la plus mythique. Non loin de là, il y aussi le magnifique cirque de Navacelles et le très désertique causse de Blandas. Comme certains feraient un bain de mer, il existe aussi les bains de forêts dont celui de la Chartreuse-de-Valbonne, à côté de Bagnols/Cèze. C'est très en vogue et de plus en plus recommandé.

Pour ceux qui ont un attrait pour la géologie, il y a ce qu'on appelle le massif de Coutach au dessus de Quissac, avec également la mer des Rochers à Sauve et la résurgence du Vidourle. Je l'ai fait il y a peu de temps, c'est très beau ! Il s'agit bien entendu d'une liste non-exhaustive. Il y en a vraiment pour tout le monde, il faut aussi s'adapter aux saisons. Il y a une formule que j'adore et qui résume bien ce qu'est la randonnée : nous sommes les passagers du paysage.

Par Roger Gleyzon (Propos recueillis par Corentin Migoule)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité