Publié il y a 28 jours - Mise à jour le 16.06.2024 - Marie Meunier - 2 min  - vu 123 fois

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON On descend le Rhône au fil de la nouvelle exposition du Fort Saint-André

Plusieurs photos du Rhône prises par Camille Moirenc sont visibles au fil de la visite du monument villeneuvois.

- photo Marie Meunier

"Un fort, un fleuve, le Rhône". C'est ainsi que s'intitule la nouvelle exposition du Fort Saint-André à Villeneuve-lez-Avignon. Durant le parcours de visite, le public peut découvrir des photos prises le long des 814km du fleuve ainsi que des panneaux retraçant son histoire. 

Cela fait 17 ans que le photographe Camille Moirenc arpente les bords du Rhône, son appareil à la main. Il collabore d'ailleurs régulièrement avec la CNR (Compagnie nationale du Rhône). En 2021, il a dévoilé une exposition intitulée "Visages du Rhône", composée de 80 clichés du fleuve, pris de sa source jusqu'à l'estuaire. Chaque image est accompagnée d'un texte et du point kilométrique du fleuve afin de se repérer dans l'espace. 

Les visiteurs du Fort Saint-André auront la chance de découvrir quelques-unes de ces photographies lors de leur parcours de visite. En effet, le monument villeneuvois accueille jusqu'au 3 novembre une exposition baptisée "Un fort, un fleuve, le Rhône". Les clichés de Camille Moirenc en font partie : "Il y a 12 grands formats et quatre images plus graphiques. Cette exposition me permet de montrer le Rhône dans sa continuité, avec tous les enjeux qui traversent le fleuve. Cela fait plusieurs années que je me rends au glacier, on voit les effets du réchauffement climatique, que le phénomène est davantage marqué. Les paysages aussi sont touchés par la sécheresse, notamment il y a deux ans", explique le photographe. Avec ses images, il tente de raconter le fleuve dans sa dimension naturelle mais aussi industrielle et hydroélectrique. 

Une croix de marinier prêtée par la Mairie

En plus des différents "visages" du Rhône immortalisés par Camille Moirenc, l'exposition du Fort Saint-André est jalonnée de panneaux explicatifs rédigés par Boris Deschanel, enseignant-chercheur en histoire à l'université d'Avignon, et par Bénédicte Soumille, chargée d'études historiques et de valorisation du patrimoine. Au fil de la visite, on retrace l'histoire de ce fleuve qui marquait autrefois à Avignon et Villeneuve la frontière entre deux États, désormais entre deux départements et régions. L'exposition évoque le Rhône à travers ses mythes, son rôle dans la circulation des marchandises et des hommes mais aussi les aspects économique, social...

"Il y a eu un essor important des échanges aux XVIII et XIXe siècles. Il a aussi une forte histoire économique. On peut citer pour exemple la grande foire internationale de Beaucaire", précise Boris Deschanel. À l'occasion de cette exposition, la mairie de Villeneuve-lez-Avignon a même prêté un objet précieux, visible dans la chapelle : une croix de marinier. Cette représentation se trouvait à la proue des bateaux qui assuraient autrefois le transport fluvial avant l'avènement du chemin de fer et des bateaux à vapeur. La croix marquait l'appartenance à la religion catholique. 

Exposition "Un fort, un fleuve, le Rhône", visible au Fort Saint-André (57 A rue Montée du Fort, à Villeneuve-lez-Avignon), jusqu'au 3 novembre. Tarif visite : 7 €, gratuité pour les moins de 18 ans. Plus d'informations sur le site Internet en cliquant ici

Marie Meunier

Patrimoine

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio