Publié il y a 1 an - Mise à jour le 21.02.2023 - Coralie Mollaret  - 1 min  - vu 4917 fois

EXPRESSO Bouillargues : le projet de la société MCR Piscines tombe à l’eau

(Photo : Coralie Mollaret)

Le spécialiste des piscines en coque polyester a abandonné son projet d’installation sur la zone d’activité de Bouillargues. La raison ? L'explosion du coût de construction du nouveau bâtiment.

« C’est la première entreprise qui décide d’abandonner un projet à cause de la hausse des coûts de construction », s’inquiète le vice-président de Nîmes métropole, chargé du développement économique, Olivier Fabregoul. Actuellement basée à Caissargues, MCR Piscines souhaitait acquérir le lot numéro 6 de l’Actiparc de Bouillargues via la SCI (société civile immobilière) ACTI.

Le chef d'entreprise prévoyait d'investir 1,5 M€ pour construire un nouveau bâtiment. Problème, l’inflation est passée par là : « Le coût du projet a augmenté de 30%, rendant trop risqué l'opération malgré un chiffre d’affaires estimé à 2,5M€ », se désole Olivier Fabregoul. Et de poursuivre : « C’est une tendance à surveiller. D’autant que cette entreprise a un chiffre d'affaires en constante évolution. »

À l’Agglo, Olivier Fabregoul, par ailleurs maire de Caissargues, a pour mission de promouvoir le territoire pour inciter les entreprises à s’installer. Plusieurs outils, comme l’aide à l’installation d'entreprise, sont prévus. L'an dernier, l’Agglo avait affecté à MCR Piscine une subvention de 80 000€. C’est donc à contrecœur que l’élu a fait voter au conseil communautaire une délibération visant à annuler cette aide.  « Quand on parle de crise, de hausse des coûts de construction. En voilà un exemple concret ! », conclut-il. 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio