Politique
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 19.12.2022 - Coralie Mollaret  - 2 min  - vu 363 fois

EXPRESSO Uzès : l’aménagement du Mas d’azur fait débat

Conseil municipal à Uzès

Conseil municipal à Uzès

- Coralie Mollaret

Lors du dernier conseil municipal à Uzès, majorité et opposition se sont divisées sur la question de l’aménagement du Mas d’azur.

Derrière vraie compétence des mairies, l’urbanisme est toujours sujet à controverse. Ce jeudi s’est tenu le conseil municipal de la ville d’Uzès. Parmi les 17 délibérations à l’ordre du jour, une décision concernait l'avenir du Mas d’azur. Le maire, Jean-Luc Chapon, souhaite modifier la nature des aménagements sur la parcelle par une "procédure simplifiée" du plan local d’urbanisme (PLU). L’adjoint à l’urbanisme, Bernard Poissonnier, explique : « Des équipements publics dont certains liés aux promenades étaient prévus. Or, ils ne sont plus pertinents aujourd’hui. »

À la place, la ville discute avec le promoteur Hectare, propriétaire d'environ neuf hectares sur la parcelle, pour y construire des logements. « Nos services discutent avec la société. Les projets vont de report en report. Ces aménagements serviraient également à construire une voie pour désengorger la rue des Carmélites. Une voie que tout le monde attend depuis 21 ans ! », ajoute Jean-Luc Chapon.

« Je ne saisis pas le caractère d’urgence à s’engager dans une modification simplifiée puisque nous sommes en train de travailler sur le PLU », commente l’élue d’opposition Lydie Pastre-Defos du Rau. De son côté, son camarade de l’opposition et ancien député Christophe Cavard interpelle : « Par ces procédures simplifiées, on ne réfléchit pas à l’aménagement de l’ensemble du territoire et on tombe dans une urbanisation patchwork. Est-on sûr que la société ne peut pas attendre un peu plus ? »

Le maire rappelle :« Ça fait 20 ans que l’on est sur ce projet. Les procédures simplifiées existent, on les utilise. » Et son adjoint, Bernard Poissonnier, de conclure : « L’idée est de ne pas réserver ce terrain à la construction d’immeubles, mais bien d’aménager une zone de transition entre l’habitat individuel et l’habitat collectif. » La décision a été votée à la majorité avec deux oppositions. 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais