Publié il y a 22 jours - Mise à jour le 22.05.2024 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 1475 fois

NÎMES Les Journées méditerranéennes des saveurs sabotées par les politiques ?

Le président de Nîmes métropole, Franck Proust, met en cause le Conseil départemental et le Conseil régional concernant leur participation financière aux Journées méditerranéennes des saveurs (JMS). 

La question est simple, claire, comme si elle avait été préparée en amont. Ce lundi soir en conseil communautaire, l’élu nîmois Richard Tibérino a demandé pourquoi Nîmes métropole était, une fois encore, le plus gros financeur des JMS, ce salon de l’agriculture à la nîmoise organisé du 31 mai au 2 juin aux Jardins de la Fontaine. C’est la première fois que les agriculteurs investiront ce site. Une mise à disposition pour leur faire notamment avaler le passage en biennale, c’est-à-dire tous les deux ans. 

Cette décision avait été prise par le président Franck Proust, soucieux de faire quelques économies… Problème, la biennale a été vendue comme l’organisation d’un évènement plus ambitieux. Ce n’est pas vraiment le cas, même si les équipes de la Chambre ont travaillé d'arrache-pied pour proposer une belle édition 2024. Parmi les nouveautés, la création de « pôles » pour répartir les agriculteurs et présenter des produits estampillés "Militant du goût" et "Sud de France". Un village équestre a aussi été monté, permettant à la Chambre de décrocher une subvention de 7 000 € du Centre national équestre. 

La subvention de Nîmes métropole s'élève à 90 000 €. S’en suivent celle de la Chambre d’agriculture pour 59 300€, une autre de 30 000 € pour le Conseil départemental et la même somme pour la Région. « Si vous me tendez la perche M. Tibérino, je vais répondre », réagit Franck Proust en souriant. « L’investissement du Département comme de la Région sur un salon qui fait figure de référence n’est pas à la hauteur de ce que l’on présente  ». Le vice-président communiste du Conseil départemental, Vincent Bouget, rétorque : « Le Conseil départemental, c’est 1,2 M€ en soutien au monde agricole. Ça vous permet de les faire venir sur le salon ! »

Pas de quoi convaincre Franck Proust : « Ça n’est pas le sujet ! Pourquoi y a-t-il une différence entre la Fête des oignons doux des Cévennes et les JMS ? Sommes-nous les parents pauvres ? » La conférence de presse, prévue ce matin à 11 heures au temple de Diane, risque d’être savoureuse. Diane étant bien la déesse de la guerre dans la mythologie, non ? 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio