Politique

MUNICIPALES À Nîmes, l’appel du 18 juin de Jean-Paul Boré

Devant des socialistes et des marcheurs, le porte-parole de l’association politique TPNA (Tous pour Nîmes et son Agglo), Jean-Paul Boré, a appelé au rassemblement « au-delà des clivages politiques » pour les Municipales de 2020.

Au micro, le porte-parole de TPNA, Jean-Paul Boré (Photo : Coralie Mollaret)

Quelques socialistes, marcheurs et même des fidèles du président Centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud… Hier soir, rue de la République, l’assistance ressemblait à une mosaïque politique.

« Certains ont dit qu’ils viendraient et sont là comme le maire de Saint-Dionisy. D’autres se sont excusés de ne pas pouvoir être là, comme Françoise Dumas, et d’autres attendent encore avant de venir », explique le porte-parole de TPNA, Jean-Paul Boré.

L’ex-candidat aux Municipales nîmoises signe là son grand retour avec l’association qui lui a permis de récolter 9,22% des voix en 2014. Cette rencontre était un appel au rassemblement à l’approche des Municipales de 2020. Un rassemblement « au-delà des clivages politiques », répète Jean-Paul Boré, appuyé par l’ensemble des membres de TPNA et des invités qui ont répondu présent.

Ce soir devant le local de TPNA, rue de la République (Photo : Coralie Mollaret)

« Nous devons construire un projet pensé à 1 000 cerveaux et écrit à 1 000 mains sur 30 ans ! », appelle de ses souhaits le président de TPNA, Jean-Christophe Grégoire. « À Nîmes, le problème c’est la gouvernance et l’incapacité des responsables politiques à se mettre d’accord. Résultat ? Nous sommes les oubliés de la région Occitanie ! », martèle une autre militante.

La « mode » Macron

Avec l’avènement du Président Macron en 2017, la fin du clivage droite-gauche « est à la mode », reconnaît Jean-Paul Boré. Un écosystème plus favorable à l’association politique pour 2020 ? Peut-être. D'ailleurs ce n’est sûrement pas un hasard si des marcheurs et surtout, des socialistes qui ont tourné la douloureuse page des Municipales 2014, étaient présents ce soir.

Une centaine de personnes était rassemblée hier soir au local de TPNA  (Photo : Coralie Mollaret)

La part belle a été faite à la jeunesse d'En marche! L’ex-Républicain Thibaut Teuf et l’ex-centriste UDI Hanan Mohammad - qui a excusé François Courdil - ont parlé d’une seule voix pour « bâtir un projet politique. Ce soir c’est un moment fort et important pour conquérir le cœur des Nîmois. C’est un nouveau souffle, indispensable pour écrire une nouvelle page de l’histoire de notre ville. » À suivre...

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Et aussi :

Jean-Paul Boré raccroche. Le porte-parole de TPNA a expliqué qu’il ne serait pas tête de liste aux Municipales de 2020. « Tête de liste, c’est pas mon truc. Je ne devais pas l’être en 2014. Vous savez ce que c’est d’aller à cette élection sans parti politique derrière ? Je me suis lessivé et j’ai mis six mois à m’en remettre ! », justifie Jean-Paul Boré.

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “MUNICIPALES À Nîmes, l’appel du 18 juin de Jean-Paul Boré”

  1. Cher M. Boré. Vous êtes un citoyen Nîmois engagé depuis plusieurs années et vous avez le sentiment de faire de la politique autrement. Mais quel est votre moteur ? Vous souhaitez rassembler et faire du Macron….. Je vous rappelle votre campagne des législatives en 2017 face à la candidate de La République en Marche, faute de ne pas avoir obtenu l’investiture. Je note également que vous êtes resté silencieux lors de votre défaite au 1er tour pour appeler à voter pour la candidate de LaRem face au candidat du Front National. Quelle cohérence dans tout cela ? Je n’en vois pas, mis à part un opportunisme de circonstance à vouloir faire du Macron avec des pseudo marcheurs.

  2. Jean-Paul Boré a inventé le macronisme à Nîmes. Un précurseur et un visionnaire pour une ville qui mérite cette ambition. S’il obtient l’investiture En Marche, il sera élu haut la main. Fournier et Lachaud et consort ON N’EN VEUT PLUS ! Des nouvelles têtes, de la jeunesse, de la société civile…C’est déjà un performance que d’avoir rassemblé des anciens LR, centristes, socialistes, communistes. La victoire est à votre portée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité