Politique

NÎMES MÉTROPOLE Le nouveau président, Franck Proust, dévoile son exécutif

Le nouveau conseil communautaire (Photo : Coralie Mollaret)

Élu, le président Les Républicains de Nîmes métropole a fixé à 15 le nombre de vice-présidents. Objectif Gard vous les présente. 

Dans la foulée son élection en tant que président de Nîmes métropole, Franck Proust a procédé à la désignation de ses 15 vice-présidents. Son nouvel exécutif se compose de quatre élus nîmois : Daniel-Jean Valade, Géraldine Rey Deschamps, Jean-Marc Campello et Bernard Angelras. Sur les 15 vice-présidences, seulement deux sont occupées par des femmes. Deux maires sont également issus de l'ex-communauté de communes de Leins Gardonnenque, absorbée en 2017 par Nîmes métropole. 

À noter que pour l’élection des vice-présidents, c’est la maire de Redessan, Fabienne Richard, qui a recueilli le plus grand nombre de voix avec 89. Le maire de Saint-Gilles et ex-concurrent de Franck Proust a la présidence a quant à lui recueilli le plus petit nombre de voix avec 64. « Aujourd’hui, nous nommons les vice-présidents. Les délégations seront attribuées plus tard », a ajouté le néo-président Proust.

La liste des vice-présidents

Pour le poste de premier vice-président, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, a proposé la candidature du maire de Générac, Fréderic Touzellier. Conseiller régional, ce fidèle encarté chez Les Républicains a œuvré à la victoire du président Proust.

Deuxième vice-président : Bernard Angelras, conseiller municipal de la ville de Nîmes, délégué à la Propreté urbaine. Ancien président du syndicat des Costières de Nîmes, l'homme compte parmi les personnalités les plus influentes de la viticulture française.  

Troisième vice-président : Jean-Marc Campello, conseiller municipal délégué aux Jumelages et à l’artisanat. Électricien de profession, il est chef d'entreprise.

Quatrième vice-président : le maire de Lédenon, Frédéric Baume. Élu maire en 2014, ce retraité de l'administration bancaire a confirmé son élection en 2020. Hier, lors de la conférence de presse de soutien à Franck Proust, il s'est dit particulièrement sensible à la création « d’une délégation sur la relation avec les usagers de Nîmes métropole. »

Cinquième vice-président : le maire de Caveirac, Jean-Luc Chailan. Aux municipales de 2020, l'édile a pris la succession du maire Gérard Trauchessec qui ne souhaitait pas repartir. Il a notamment battu Catherine Rocco, vice-présidente sortante de Nîmes métropole en charge de l'Habitat.

Sixième vice-président : le maire de Saint-Génies-de-Magloirès, Jean-François Durand-Coutelle. Élu aux dernières municipales, l'élu du territoire du Leins Gardonnenque a battu le maire sortant, Michel Martin, dont il était adjoint aux Finances. Proche des Républicains, c'est tout naturellement qu'il s'est rallié à la candidature de Franck Proust.

Septième vice-président : le maire de Caissargues, Olivier Fabregoul est l'un des nouveaux visages de l'Agglo. Il compte parmi les 11 nouveaux maires de Nîmes métropole. Ancien élu de la majorité du maire sortant, Christian Schoepfer, le quinquagénaire est le patron de l’agence Esprit Média.

Huitième vice-président : le maire de Cabrières, Gilles Gadille. Élu en 1995, il est aujourd'hui le maire le plus ancien de la communauté d'agglomération. Sous le mandat du président, Yvan Lachaud, Gilles Gadille était en charge de l'Administration générale et au personnel.

Neuvième vice-président : le maire de Saint-Dionisy, Jean-Christophe Gregoire. Dans la Vaunage, l'élu de la majorité de Michel Gabach s'est inscrit dans la continuité du maire sortant. Président de l'association TPNA, Jean-Christophe Gregoire a battu la candidate et ex-élue de la majorité nîmoise, Éline Liron. Il s'est toutefois rallié à Franck Proust.

Dixième vice-président : le maire de Moulézan, Pierre Lucchini. Maire de la petite commune de 650 habitants en Leins Gardonnenque. Il entame son troisième mandat.

Onzième vice-président : le maire de Marguerittes, Rémi Nicolas, a été élu le 28 juin. Ex-socialiste, le directeur-adjoint du Pont du Gard a mis ainsi un terme à 31 ans de règne de William Portal. Rémi Nicolas s'est dit intéressé par la délégation des fonds de concours que compte créer Franck Proust, soucieux de travailler sur des projets de bassins de vie.

Douzième vice-président : l'élue de la ville de Nîmes, Géraldine Rey Deschamps est conseillère municipale déléguée au Pôle patrimonial remarquable.

Treizième vice-président : la maire de Redessan, Fabienne Richard. Réélue en 2020 aux municipales, elle avait pris la succession d'Hervé Giély, président du Sitom. Considérée comme plutôt proche d'Yvan Lachaud sous le précédent mandat, sa commune est concernée par le projet stratégique de la future zone d'activité économique, Magna Porta.

Quatorzième vice-président : l'élu nîmois Daniel-Jean Valade. Ancien adjoint, l'érudit est aujourd'hui conseiller délégué à l’Enseignement culturel, président de l’EPCC école d’art et du conservatoire.

Quinzième vice-président : le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier. Candidat à la présidence de Nîmes Métropole, l'élu Les Républicains s'est finalement désisté hier voyant que son concurrent Franck Proust avait le nombre de voix suffisant pour l'emporter. Il reste conseiller départemental et maire de la deuxième ville de Nîmes métropole.

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité