CultureSociété

LITTÉRATURE Concours Anim’taplume : « Et le gagnant est… »

Une quarantaine de personnes assistait à l'informelle cérémonie de lancement du concours en janv (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Plus que jamais, à Nîmes comme ailleurs, le mois de novembre reste le mois des prix littéraires. Et il n'y a pas qu'après le Goncourt qu'on courre...
Lancé en janvier dernier dernier par l'EELV Nîmes (Europe écologie-les verts), en partenariat avec l'enseignante et auteure Pauline Hirschauer, le concours de nouvelles Anim'taplume dévoilera officiellement son palmarès ce jeudi 7 novembre à 19 heures, à la Courte-Échelle, 11 bis rue de Genève à Nîmes.
Cette année, le concours mettait en compétition des nouvellistes débutants sur le thème de l'écologie au travers du sujet : "2030, la ville a tellement changé ! Les écologistes sont soucieux d’une meilleure gestion et cherchent à la transformer". Cet intitulé en forme de présupposé requis faisant écho à une actualité brûlante a été choisi afin de réveiller les consciences et permettre une réflexion quant à la construction de la ville de demain.

À seigneur tout honneur et c'est le lauréat 2019 du premier prix, le professeur des écoles gardois Thierry Chambon et sa nouvelle intitulée Julie Beaulieu qui devraient le plus susciter la curiosité de l'aréopage, même si l'on ne doute pas que ses deux dauphines, Salomé Perrier et Justine Penchinat, recevront elles aussi la part du mérite qui revient à leur talent.

Les trois impétrants recevront respectivement 300, 200 et 100 euros, en plus de voir leur travail publié aux côtés de sept autres nouvelles dans un recueil à l’effigie du concours. Au programme de cette soirée littéraire figurent aussi des lectures de nouvelles sur la ville écologique du futur, des idées vertes partagés devant un apéritif. Pour résumer :  avec verre, en vert, en vers et... en prose ! Entrée libre.
Manon Raveleau

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité