Justice
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 16.11.2022 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 1576 fois

AU PALAIS Un père de famille condamné pour des atteintes sexuelles sur une jeune fille de 15 ans

"Trouvez-vous normal d'avoir à 46 ans des relations sentimentales et sexuelles avec une jeune fille de 15 ans ?", interroge Jérôme Reynes, le président du tribunal correctionnel de Nîmes. "Non", répond de façon laconique cet homme, âgé de 46 ans, mis en cause devant la juridiction pour des "atteintes sexuelles sur une mineure de 15 ans et par une personne ayant autorité".  Des faits survenus entre juin et septembre dernier. 

La fillette logeait chez lui, car elle avait demandé à sa meilleure amie de bien vouloir l'accueillr chez elle à cause d'un conflit avec ses parents. Une adolescente qui a fini par avoir des relations avec le père de son amie. Une petite victime en rupture familiale, souvent placée dans des foyers, et qui fugue régulièrement. D'ailleurs, ce mardi 15 novembre elle n'était pas à l'audience et apparement à nouveau en fugue.

"Elle voulait trouver refuge auprès d'un adulte responsable, elle cherchait de la sécurité, une protection et non pas un prédateur", estime le procureur adjoint dans ses réquisitions en réclamant 18 mois de prison, avec une partie ferme. 

Le prévenu, inconnu de la justice et salarié depuis de nombreuses années dans la même entreprise, est condamné à deux ans de prison avec sursis. Il lui est interdit d'approcher à titre bénévole ou professionnel des mineurs et il est inscrit au fichier des délinquants sexuels.

Boris De la Cruz

Justice

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais